Cyclisme: Joaquim Rodriguez réalise son objectif, deux ans après

le
0

par Gilles Le Roc'h

JABAL AL AKHDAHR, Oman (Reuters) - Arrivé en solitaire au sommet de la Montagne verte, l'Espagnol Joaquim Rodriguez s'est imposé jeudi dans la quatrième étape du Tour d'Oman, réalisant ainsi un objectif qu'il s'était déjà fixé il y a deux ans.

Deuxième, le Britannique Christopher Froome s'est emparé du maillot rouge de leader qu'il a ravi au Slovaque Peter Sagan.

Cette étape a tenu toutes ses promesses et s'est courue sur un rythme soutenu mais elle n'a pas souri au favori du jour, Alberto Contador.

L'Espagnol a pris ses responsabilités en demandant à ses équipiers de rouler pendant 100 kilomètres derrière une échappée de cinq hommes lancée par Gatis Smukulis et reprise avant le pied de l'ascension finale.

Le message de Contador était clair, celui de Chris Froome, qui a lui aussi délégué ses équipiers en tête de peloton, l'était également.

Se sont dégagés à l'avant les hommes forts, d'autres nourrissant des ambitions, notamment le Français Tony Gallopin (RadioShack-Leopard) ou le Slovaque Peter Velits (Omega Pharma-Quick Step), vainqueur l'an dernier du Tour d'Oman, ont rapidement compris que cette bataille ne serait pas la leur.

Alberto Contador a sans doute attaqué trop tôt, à quatre kilomètres de l'arrivée. Il s'est relevé pour attendre Vincenzo Nibali. Et Chris Froome, Joaquim Rodriguez et Cadel Evans ont déboulé. Puis le tandem de la FDJ composé d'Arnold Jeannesson et du petit grimpeur Kenny Elissonde, 21 ans, l'une des révélations de ce début de saison.

Finalement, Alberto Contador n'a pas eu sur la course le poids escompté et c'est Joaquim Rodriguez qui s'est envolé.

"Je voulais gagner ici il y a deux ans", a expliqué celui que le peloton surnomme "Purito".

"Je voulais absolument lever les bras aujourd'hui pour dédier cette victoire à ma femme, le jour de la Saint-Valentin. Elle m'avait envoyé une vidéo ce matin.

"Je voulais gagner, mais je savais que je devais courir juste. Je ne pouvais miser que sur le dernier kilomètre. J'ai vu Froome revenir sur moi mais je n'ai pas tremblé. Pour moi c'est une grande journée."

Froome n'a pas tout perdu puisque sa deuxième place lui permet de s'emparer du maillot rouge de leader pour 24 secondes.

Sixième de l'étape, Kenny Elissonde a revêtu le maillot blanc du meilleur jeune.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant