Cyclisme - Giro : Une 100eme qui s'annonce corsée

le
0
Cyclisme - Giro : Une 100eme qui s'annonce corsée
Cyclisme - Giro : Une 100eme qui s'annonce corsée

Alors que le tracé ne sera officialisé que mardi, la 100eme édition du Giro d’Italia s’annonce particulièrement corsée et très montagneuse après le départ de Sardaigne.

Après l’annonce du parcours du Tour de France 2017, les organisateurs du Giro d’Italia vont dévoiler ce mardi à Milan le parcours de la 100eme édition du Tour d’Italie. S’il est déjà acquis que cette édition anniversaire aura un départ exceptionnel de Sardaigne le vendredi 5 mai d’Alghero avant deux autres étapes sur l’île, le reste du parcours s’annonce d’ores-et-déjà montagneux. Au sortir de la Sardaigne, après une première journée de repos, le peloton devrait s’aventurer sur les pentes de l’Etna avant d’aller sur les terres de Vincenzo Nibali avec une arrivée d’étape à Messine, qui entamera une remontée vers le nord en passant par Reggio Emilia, où le drapeau italien a été créé en 1797. La première semaine devrait se conclure par la montée du Passo Lanciano, connu aussi sous le nom de Blockhaus, une montée de plus de 30km à 6,2% de moyenne.

Le Stelvio comme point d’orgue

Après un premier contre-la-montre annoncé entre Foligno et Montefalco en début de deuxième semaine, après la deuxième journée de repos, le peloton va traverser la Botte d’ouest en est pour ensuite aller chercher la montagne avec une arrivée au Sanctuaire d’Oropa (13km à 5,8% de moyenne), où l’idole Marco Pantani s’était imposée en 1999, avec départ de cette étape de Castellania, ville de naissance de Fausto Coppi. La dernière semaine de course avant l’arrivée, qui devrait être une nouvelle fois à Milan, où La Gazzetta dello Sport est installée, promet un menu riche en montagne avec pas moins de deux montées du terrible Stelvio. Ils devraient le monter une première fois par Valtellina puis en l’abordant par un crochet en Suisse, seule visite d’un Giro où toutes les arrivées sont en Italie. Le Frioul et le Vento seront également visités avec un passage par le Monte Grappa avant une arrivée d’étape à Asiago. Après tout cela, les candidats au maillot rose auront un ultime contre-la-montre, le dernier jour dans les rues de Milan, pour s’expliquer.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant