Cyclisme: Froome fait coup double dans la 5e étape du Dauphiné

le
0

par Gilles Le Roc'h

VALOMREL, Savoie (Reuters) - Le Britannique Christopher Froome a fait coup double jeudi dans la cinquième étape du Critérium du Dauphiné, victoire d'étape et maillot jaune, en devançant son rival Alberto Contador sur lequel il vient de prendre un ascendant psychologique.

Dans la préparation du Tour de France dont ils seront les protagonistes attendus, il faudra tenir compte des deux derniers kilomètres de cette ascension de Valmorel, cadenassée jusque-là par les rouleurs du Team Sky à un rythme soutenu.

L'étape était courte, avec une seule véritable ascension au programme. Elle a quand même suffi à Froome et ses équipiers pour écraser la rivalité.

Dès les premières rampes de Valmorel, Vasil Kiryienka puis Peter Kennaugh ont imprimé le rythme du peloton empêchant Pierre Rolland (Europcar) gêné par une chute, et Joaquim Rodriguez (Katusha) victime d'une crevaison, de reprendre leur place. Ils ont fini à près de cinq minutes du vainqueur.

Puis le peloton s'est réduit de façon impressionnante, perdant en route Damiano Cunego (Lampre-Merida), Jurgen Van den Broeck (Lotto-Belisol) et Jérôme Coppel (Cofidis) pour citer les plus connus.

"LE MOINS QUE JE PUISSE FAIRE"

L'attaque d'Alejandro Valverde (Movistar) à sept km du sommet a incité Richie Porte (Tealm Sky) à ne pas fléchir, le Murcian étant ramené à la raison à trois km du sommet.

Le meilleur Français, Alexandre Géniez (FDJ), a également lâché prise, imité un peu plus haut, malgré son courage, par le porteur du maillot jaune, Rohan Dennis.

Le dernier rescapé d'une échappée de 15 coureurs, Matthew Busche, pensait peut-être acquise la victoire d'étape mais c'était sans compter sur le combat entre Contador et Froome.

L'attaque de l'Espagnol à 1,3 km de l'arrivée a incité Froome à sortir de sa réserve et sa réponse fut époustouflante.

Il revint seul sur Contador puis accéléra encore pour aller chercher Busche à 150 mètres de la ligne d'arrivée, la victoire d'étape et le maillot jaune.

Comme au Tour d'Oman en février, également dans Tirreno-Adriatico, Froome a contré Alberto Contador et lui a montré qui était le patron.

"C'était le moins que je puisse faire, gagner, après le travail de mes coéquipiers", a expliqué le leader du Team Sky.

"A présent, je suis leader, c'était l'objectif parce que Rohan Dennis ne pouvait pas vraiment régenter la course. Cette ascension de Valmorel était un bon exercice pour voir comment est ma forme."

Elle n'est peut-être pas encore au top mais elle est supérieure à tous ses adversaires, lesquels, en deux jours, ont montré des signes de faiblesse.

A présent, il faudrait un incident de course ou une invraisemblable défaillance au cours du week-end dans les étapes des Alpes du Sud, pour que Froome ne succède pas à Bradley Wiggins au palmarès.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant