Cyclisme - FDJ : Se.Chavanel met un terme à sa carrière

le
0
Cyclisme - FDJ : Se.Chavanel met un terme à sa carrière
Cyclisme - FDJ : Se.Chavanel met un terme à sa carrière

Sébastien Chavanel (35 ans), le coureur de la FDJ, frère de Sylvain Chavanel, a annoncé ce mardi sur son compte Twitter qu’il mettait un terme à sa carrière. Passé chez Europcar, Bouygues Telecom ou encore Brioches La Boulangère, il a notamment remporté le Tour de Picardie en 2008 et terminé premier du classement final de la Coupe de France l’année d’avant.

L’un continue, l’autre s’arrête. Tandis qu’à 37 ans, Sylvain Chavanel fait toujours les beaux jours de l’équipe Direct Energie, Sébastien (35 ans), frère cadet de Sylvain, a, lui, décidé d’en rester là, faute de nouveau contrat. Ce mardi, le coureur de la FDJ, où il a passé la majorité de sa carrière professionnelle, a annoncé qu’il raccrochait. « Ce n’est pas une fin mais un début », annonce avec beaucoup de second degré sur son compte Twitter celui qui avait fait ses grands débuts dans le peloton pro sous les couleurs de Brioches La Boulangère, avant de migrer ensuite à la Bouygues Telecom puis de débuter en 2007 son début d’histoire avec la Française des Jeux, tout de suite entrecoupée par un passage de deux ans par la case Europcar.

Deuxième derrière Cavendish à Narbonne

Poisson pilote de Bryan Coquard à une époque, de Nacer Bouhanni ensuite, le natif de Châtellerault s’était surtout illustré en terminant premier du classement final de la Coupe de France 2007, avant de remporter l’année d’après le Tour de Picardie. Ses deux principaux résultats avec sa victoire dans le Grand Prix de Denain en 2007. Avec un peu plus de réussite, le septième du championnat du monde espoirs sur route en 2002 aurait également pu remporter une étape du Tour de France. Mais il avait subi la loi de Mark Cavendish à Narbonne et avait dû se contenter de la deuxième place derrière le redoutable sprinteur britannique.

Chavanel futur directeur sportif ?

« Merci à tous ceux qui m’ont apporté dans ma carrière », poursuit le néo-retraité sur Twitter où il cite dans l’ordre la FDJ, l’équipe Vendée U-Pays de la Loire, où il avait fait ses classes chez les amateurs, ainsi que... l’Italien Michele Bartoli. « A mon tour d’apporter mon expérience dans le cyclisme, dans un nouveau rôle », conclut Chavanel, qui se retirera donc définitivement du peloton dans quelques semaines. Le sprinteur devenu « Gregario » exemplaire pour ses coéquipiers envisage de passer de l’autre côté de la barrière en enfilant le costume de directeur sportif.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant