Cyclisme : cinq bonnes raisons de suivre le Tour d'Italie

le
0
Nairo Quintana, révélation du dernier Tour de France, est le favori de ce Giro 2014 qui commence à Belfast et s'achève à Trieste.
Nairo Quintana, révélation du dernier Tour de France, est le favori de ce Giro 2014 qui commence à Belfast et s'achève à Trieste.

1 - Le favori est la révélation du dernier Tour de France

Le 6 juillet dernier, un Colombien de 1,67 m, Nairo Quintana, fausse compagnie au peloton dans le col de Pailhères. En plein Tour de France, le monde du cyclisme découvre le coureur de la Movistar. Moins d'une semaine plus tard, seul Christopher Froome arrive à le rattraper lors de l'ascension du mont Ventoux. Élevé dans un village des Andes, à 3 000 mètres d'altitude, Quintana effectuait une quarantaine de kilomètres par jour pour se rendre à l'école. Au cours du dernier Tour, il remporte une étape (la 20e) et termine avec le maillot à pois du meilleur grimpeur et le maillot blanc du meilleur jeune. Cette année, il a décidé de faire l'impasse sur le Tour de France. Les cols italiens - impressionnants (voir par ailleurs) - sont "mieux adaptés à mes possibilités", s'est-il justifié. Alors que Chris Froome, Alberto Contador et Vincenzo Nibali (dernier vainqueur du Giro) boudent le Tour italien cette année pour se consacrer à la Grande Boucle, le Colombien est donc le favori du Tour italien. Il espère poursuivre son ascension et conserver le maillot rose (récompensant le premier du général) jusqu'à l'arrivée, à Trieste.

2 - Les rebondissements sont la marque de fabrique du Giro

Ennuyeux, les derniers Tours de France ? À la différence de son voisin français, le Giro bénéficie d'une histoire toujours marquée par de très nombreux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant