Cyclisme: Christophe Bassons blanchi par l'AFLD

le
0

BORDEAUX (Reuters) - L'ancien coureur cycliste Christophe Bassons, suspendu un mois en décembre dernier par la Fédération française de cyclisme (FFC) pour ne pas s'être présenté à un contrôle antidopage, a été blanchi par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), a-t-il indiqué jeudi à Reuters.

L'AFLD qui s'était autosaisie du dossier a considéré que Christophe Bassons, 38 ans, qu'elle a entendu le 11 avril dernier, n'avait pas reçu la notification d'une convocation au contrôle antidopage programmé à l'issue du championnat de France de VTT marathon en septembre dernier à Langon, en Ille-et-Vilaine.

Bassons avait abandonné la course et se trouvait sur le chemin du retour vers Bordeaux où il demeure lorsqu'il avait été informé par téléphone sur son obligatoire présence au contrôle dans la demi-heure.

"La FFC n'a pas respecté la réglementation. Je suis satisfait de cette décision car cela fait huit mois que ça dure et ça commençait à peser", a-t-il dit.

L'ancien coureur avait été suspendu 12 mois plus deux mois d'inactivité en première instance par la commission de discipline de la FFC. La peine avait été ensuite réduite à un mois en appel.

"Pour moi ce n'est pas fini. Je veux savoir pourquoi j'ai été sanctionné alors que j'étais innocent. Soit c'est de l'incompétence de la part des gens qui siégeaient en première instance soit c'est un règlement de compte personnel. Je vais en parler avec mes avocats. Ça pourra être utile à d'autres coureurs dans l'avenir. Je suis de ceux qui pensent que les instances disciplinaires devraient être indépendantes des fédérations", estime-t-il.

Paradoxalement, Christophe Bassons vient de se qualifier pour les championnats du monde de VTT marathon qui se dérouleront le 29 juin en Autriche où il portera le maillot de l'équipe de France sous l'égide de la FFC.

Christophe Bassons, qui a mis fin à sa carrière sur route en 2001, est notamment connu pour avoir dû quitter le Tour de France en 1999 sous la pression d'un peloton qui supportait mal ses prises de position antidopage.

Claude Canellas, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant