Cyclisme: Arthur Vichot a "pris ses responsabilités"

le
0

par Gilles Le Roc'h

RUMILLY, Haute-Savoie (Reuters) - Arthur Vichot, vainqueur en solitaire à Rumilly vendredi au terme de la cinquième étape du Critérium du Dauphiné, confirme son statut de grand espoir du cyclisme français.

Le coureur de 23 ans, qui a déjà remporté une étape de Paris-Corrèze (2010), les Boucles du Sud Ardèche et le Tour du Doubs (2011), estime dans un entretien accordé à Reuters avoir "franchi un palier".

Reuters : Arthur Vichot, c'était l'étape qu'il fallait gagner avant un difficile week-end en montagne ?

Arthur Vichot : Oui, c'était une étape vallonnée comme on aime à la FDJ (Française des jeux). Nous étions trois désignés pour aller dans la bonne échappée. C'est tombé sur moi, j'avais de bonnes jambes et j'ai su en profiter. Je suis très heureux.

R. : Comment avez-vous construit votre victoire ?

AV : Je savais que j'étais le plus rapide mais j'avais un peu peur du Grand Colombier parce que j'étais échappé avec de bons grimpeurs. Dans le final, notre avance était mince et au fil des kilomètres, il n'y avait pas une grande entente. J'ai pris mes responsabilités en pensant à mon équipier Anthony Roux qui avait gagné une étape de la Vuelta 2009 de cette manière.

R : Cette victoire est-elle un soulagement pour vous et votre équipe ?

AV : Depuis le début de la saison, nous avons connu beaucoup de pépins mais c'est vrai dans toutes les équipes. Mais nous ne sommes pas le Team Sky et dès que nos leaders sont moins bien, ça se voit. Je pense que nous sommes de nouveau dans une bonne dynamique.

R : Que signifie cette victoire ?

AV : J'ai franchi un palier. J'avais déjà trois victoires acquises au niveau français mais c'est mon premier succès dans le World Tour. J'avais demandé en début de saison de faire le plus possible de grandes courses pour progresser et ça paie.

R : Comment allez vous aborder le Tour de France ?

AV : Je vais y aller avec de l'ambition, pas pour le classement général mais pour une victoire d'étape. Il y a des arrivées en côte et le Tour passe cette semaine trois jours dans ma région (la Franche-Comté, ndlr). Je veux bien figurer.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant