Cybersécurité : les réseaux bancaires toujours ciblés par les hackers

le
0
Les attaques informatiques ciblant les banques inquiètent jusqu'à la Réserve fédérale américaine.
Les attaques informatiques ciblant les banques inquiètent jusqu'à la Réserve fédérale américaine.

La nouvelle a fait les gros titres de la presse outre-Manche lundi 7 novembre. Près de 40 000 clients du groupe britannique Tesco Bank ont vu leurs comptes bancaires piratés pendant le week-end. L'administrateur système de cet établissement financier, filiale d'une grande chaîne de supermarchés, a eu beau « bloquer » immédiatement les cartes de paiement des 136 000 clients du réseau..., 20 000 personnes se sont tout de même vu ponctionner de « petites sommes », a déclaré Benny Higgins, directeur général de Tesco Bank. Le montant total de ce nouveau cyberbraquage est inconnu à ce stade. Plusieurs sources évoquent néanmoins des virements frauduleux de 600 à 2 400 livres sterling (675 à 2 700 euros) par victime.

La fraude bancaire « online » en plein boom

Les professionnels du secteur voient avec inquiétude se multiplier les attaques d'ampleur contre les banques depuis quatre ans. Même s'ils restent discrets sur le nombre et le montant des hold-up numériques qui se produisent chaque semaine, les établissements financiers sont de plus en plus fréquemment ciblés par des groupes de hackers. « Nous subissons des assauts quasi quotidiens, mais nous ne les médiatisons pas », confirme, sous le couvert de l'anonymat, un responsable informatique d'une grande banque française.

Les pirates informatiques recourent à trois types d'attaques différents. Comme dans le cas de Tesco Bank, ils tentent de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant