Cybersécurité: les entreprises tiraillées entre prévention et réaction

le
0
Cybersécurité: les entreprises tiraillées entre prévention et réaction
Cybersécurité: les entreprises tiraillées entre prévention et réaction

Face à la montée et à l'ampleur nouvelle des menaces pour la cybersécurité, les entreprises sont tiraillées entre la nécessité de prévenir les agressions mais aussi de réagir le plus vite possible, assurent des experts réunis à Lille pour le Forum international de la cybersécurité (FIC)."Notre dernier rapport annuel montre, comme le précédent du reste, que 100% des réseaux des 1.700 entreprises que nous avons analysées dans neuf pays sont infectés par des codes malveillants", explique à l'AFP Christophe Jolly, directeur sécurité de Cisco France."L'un des moteurs du développement de la menace est la combinaison de la complexification des systèmes d'information, de la professionalisation des cybercriminels et de l'augmentation des enjeux", résume Luc Delpha, directeur de l?offre gestion des risques et sécurité des SI du cabinet Provadys.De nouvelles vulnérabilités sont découvertes quasiment tous les jours et concernent des millions de serveurs, à l'image de Shellshock ou Heartbleed révélés l'an passé."Ces vulnérabilités peuvent rester peu connues pendant des années et n'être exploitées que par les experts qui les ont découvertes ou revendues à d'autres pour en faire des outils de nuisance indétectables", détaille Luc Delpha."Les pirates progressent sans cesse et auront toujours une longueur d?avance sur les solutions de protection mises en oeuvre, l?objectif premier des équipes de sécurité est donc de la rendre la plus courte possible", souligne Arnaud Cassagne, directeur technique de Nomios.En conséquence, selon Astrid-Marie Pirson, expert sinistres Technologie Media Télécom chez l'assureur Hiscox, "la première chose à faire c'est d'abord de repenser sa politique de prévention".L'entreprise doit "faire évoluer ses méthodes de protection, mieux appréhender le périmètre de son système d'information, réaliser des audits réguliers de la chaîne de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant