Cyberespionnage : Pékin demande à Washington des explications

le
0
La Chine a par ailleurs fermement démenti que le «lanceur d'alerte» Edward Snowden soit un espion à sa solde. » Affaire Prism :Obama doit répondre au malaise de l'Europe

De notre correspondant à Pékin

Avec une délectation à peine cachée, Pékin demande maintenant des comptes aux États-Unis en matière de cyberespionnage. Pour la première fois depuis que l'affaire «Prism» a éclaté, Pékin l'a officiellement commentée et a haussé le ton. Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré ce lundi que Washington «devait prendre en compte les interrogations de la communauté internationale et lui fournir une explication indispensable». Jusqu'à présent, les autorités chinoises s'étaient abstenues de se prononcer sur les révélations de l'ex-employé de la CIA Edward Snowden, sur le programme de surveillance américain des réseaux téléphoniques et Internet. Elles se contentaient de répéter que la Chine est elle-même la cible de cybe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant