Cyberattaques: les Etats-Unis lancent un mécanisme de prévention

le
0
Cyberattaques: les Etats-Unis lancent un mécanisme de prévention
Cyberattaques: les Etats-Unis lancent un mécanisme de prévention

Le gouvernement américain a lancé mercredi un mécanisme de prévention des attaques informatiques susceptibles de porter atteinte à la sécurité du pays.Le gouvernement est désormais autorisé à animer un réseau d'échange d'informations sur d'éventuelles menaces d'attaques informatiques, qui sera alimenté par les entreprises, sur une base volontaire.L'objectif est de protéger les "infrastructures cruciales" --comme les réseaux électriques, d'eau, ou encore financiers-- contre d'éventuelles attaques informatiques qui pourraient les paralyser."C'est l'exemple même de la manière dont le secteur privé et le gouvernement peuvent, et doivent, travailler ensemble pour affronter ce défi commun", a fait valoir mercredi Barack Obama dans un communiqué."Même si cette initiative représente un tournant, il reste encore beaucoup de travail à faire pour renforcer notre cybersécurité", a-t-il cependant ajouté."La prospérité de l'Amérique, sa sécurité nationale, et nos libertés individuelles dépendent de notre engagement pour assurer la sécurité du cyberespace et conserver un internet fiable, sûr, et interopérable", a souligné le président.Le sénateur Jay Rockefeller, qui avait soutenu des projets de lois sur la cybersécurité, s'est félicité de l'initiative, car "les récents vols de données dans (la chaîne de supermarchés) Target et d'autres commerces nous rappellent que nos réseaux continuent d'être vulnérables".Mais Greg Nojeim, qui milite en faveur des droits des utilisateurs d'internet, du Center for Democracy & Technology, a estimé que le projet était faible en ce qui concerne la protection de la vie privée: "Nous aurions préféré un cadre qui exige davantage de protections de la vie privée".Suzanne Spaulding, secrétaire intérimaire à la Sécurité intérieure, a invité le secteur privé à adopter des normes volontaires, pour "renforcer la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant