Cyber-attaque: enquêtes ouvertes contre JPMorgan Chase

le
0
Cyber-attaque: enquêtes ouvertes contre JPMorgan Chase
Cyber-attaque: enquêtes ouvertes contre JPMorgan Chase

Des enquêtes ont été ouvertes contre la banque JPMorgan Chase pour sa gestion de l'attaque informatique touchant 76 millions de ménages dont elle a été victime pendant l'été, a appris vendredi l'AFP.La procureure de l'Etat de l'Illinois (centre), Lisa Madigan, et son collègue du Connecticut (nord-est) George Jepsen sont les deux premiers à s'interroger officiellement sur la gestion de cette affaire par la banque. "C'est parmi les attaques informatiques les plus troublantes et pas seulement à cause de son ampleur mais parce qu'elle prouve qu'il n'y a quasiment aucune base de données qui ne peut être attaquée par des cybercriminels", s'alarme Mme Madigan dans un courriel transmis à l'AFP.Elle reproche à JPMorgan, notamment à sa banque de détail Chase, "d'essayer de minimiser" l'étendue de la cyber-attaque et s'interroge sur le peu d'informations livrées par la banque."Ce qui est clair c'est que les gens ne peuvent plus se dire que leurs informations personnelles sont sécurisées", ajoute-t-elle."Des millions d'Américains ont fait confiance à Chase pour leur argent et leurs informations personnelles. Mais en échouant à dire toute la vérité (la banque) leur a fait perdre confiance en elle", fustige la procureure.M. Jepsen a également ouvert une enquête, selon des sources proches du dossier. "Nous sommes en contact avec JPMorgan Chase depuis qu'elle a révélé l'attaque", a indiqué par courriel à l'AFP une porte-parole de M. Jepsen sans davantage de précision.Contactée par l'AFP, JPMorgan n'a pas souhaité faire de commentaire. - 7 millions de PME touchées -La banque aurait informé ses clients le 27 août de l'attaque, soit la veille de sa révélation dans la presse, selon des sources proches du dossier. JPMorgan a également tenu ses clients au courant des avancées de son enquête interne par trois fois: le 10 septembre, le 11 septembre et le 2 octobre, selon les mêmes sources.Selon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant