Cuvillier aurait aimé rester

le
0
Cuvillier aurait aimé rester
Cuvillier aurait aimé rester

Malgré une très belle saison, Caen n'a pas réussi à accrocher son retour en L1 à l'issue du championnat. Les Caennais repartiront donc la saison prochaine pour une nouvelle année en L2. Alexandre Cuvillier, prêté lui la saison dernière au Stade Malherbe par l'ASNL, retrouvera lui de son côté Nancy à la rentrée. Pourtant, le milieu de terrain offensif de 26 ans aurait aimé prolonger l'aventure plus longtemps en Normandie. « J'ai quitté le Stade Malherbe avec beaucoup de regrets, avoue-t-il dans les colonnes de l'Est Républicain. C'est un club très sain et très familial. Tout le monde a été super avec moi. Peut-être que j'aurai l'occasion de rejouer là-bas un jour. Si on était monté en L1 au lieu de finir quatrième, j'aurais eu une chance de rester, on se serait mis autour d'une table pour essayer de trouver une solution. Mais puisque Caen reste en L2, il n'y a pas eu de discussion, c'est difficile financièrement pour le club. Le 24 juin, je serai donc à la reprise de l'ASNL où il me reste un an de contrat. Franchement, ce n'était pas mon objectif premier après mes difficultés rencontrées à Nancy avec Pablo Correa puis Jean Fernandez. Mais les choses ont changé avec l'arrivée d'un nouveau staff. » La discussions qu'a eue récemment Cuvillier avec Patrick Gabriel semble en effet avoir réconforté le joueur, victime d'un drame familial en 2012 alors qu'il était prêté à Lens. « Je suis venu à Nancy il y a une quinzaine de jours pour le (Patrick Gabriel) rencontrer et bien discuter avec lui. Ça s'est très bien passé. Le nouveau staff compte sur moi. Je vais tout faire pour rendre cette confiance. Ça me fera plaisir de revenir en Forêt de Haye, de retrouver un groupe de joueurs que j'aime bien. Mais j'ai une appréhension psychologique au niveau extra-sportif après le drame que j'ai vécu. J'ai peur que beaucoup de choses à Nancy me rappellent ma vie d'avant. Je ne sais pas comment mon cerveau va gérer tout ça ». Apparu à 30 reprises sous le maillot caennais (24 titularisations, 7 buts, 3 passes), Cuvillier a néanmoins sa petite idée. « Je me suis reconcentré sur ma carrière, ça m'a aidé, ça m'a permis de penser à autre chose. Le terrain m'a sauvé. Je veux continuer dans cette voie-là à Nancy, je l'ai dit au coach. Je vais commencer par dormir chez Damien (Grégorini), je pense que c'est la meilleure chose à faire dans un premier temps. Après, ma vie nancéienne va reprendre son cours ». A défaut de poursuivre sa vie caennaise?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant