Cuba-USA : «On attendait ça depuis 50 ans», s'écrient trois Cubains de France

le
1

Tous les trois sont arrivés en France au cours des années 1990. Leo Hernandez, Ivan Martinez et Kailin de la Vega sont Cubains, professeurs de danses latines et ont la quarantaine passée. Leur exil, ils le doivent non pas à des raisons politiques mais plutôt amoureuses ou économiques. En cause, notamment, l'embargo commercial mis en place par les Etats-Unis sur Cuba depuis 1962. 

Alors, les annonces effectuées mercredi par Raul Castro et Barack Obama sur la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays, ces trois Cubains de France les accueillent avec beaucoup d'enthousiasme. «On attendait ça depuis 50 ans», lâche Leo Hernandez. Mais également avec de la prudence. «Pour l'instant, il n'y a rien», poursuit-il. «Comme Raul Castro l'a dit, le plus important, c'est la levée de l'embargo», estime Ivan Martinez. 

Le «courage» de Barack Obama

«C'est un jour historique ! Tous les Cubains sont sortis dans la rue pour célébrer ce moment», s'exclame Kailin de la Vega, arrivé en France en 1999. Cette reprise des échanges entre Etats-Unis et Cuba, il l'a vécue avec beaucoup d'émotions. «Je n'ai pas dormi depuis 24 heures, je ne réalise pas encore la nouvelle. On attendait ce premier pas depuis très longtemps», détaille ce professionnel des danses latines. 

De leur côté, Leo Hernandez et Ivan Martinez soulignent «un grand pas pour les Cubains» et souhaitent mettre en avant le rôle du président américain Barack Obama. Né le 4 août 1961, le chef de l'Etat américain n'a rien connu d'autre qu'un long silence entre son pays et Cuba, pourtant séparé d'à peine 150 kilomètres. «Obama a eu le courage de prendre cette décision, il va être très critiqué. Même par une partie de la communauté cubaine de Floride où beaucoup sont totalement anti-Castro», pense Leo Hernandez, dont la famille est partagée entre Miami et La Havane. «Je suis très content de Barack Obama, renchérit Ivan Martinez. Mais Raul ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 18 déc 2014 à 15:59

    Comme ça, avec tout le fric engrangé en France, comme avec d'autres pays, ils vont pouvoir racheter à bas prix tout Cuba. Et les pauvres cubains seront encore les dindons.