Cuadrado à la Juve, oui, mais pour quoi ?

le
0
Cuadrado à la Juve, oui, mais pour quoi ?
Cuadrado à la Juve, oui, mais pour quoi ?

Conte en rêvait, Allegri l'a fait. Déjà pisté par la Vieille Dame il y a un an, Juan Cuadrado vient de rejoindre le champion italien sous la forme d'un prêt sec, sans option ni obligation d'achat. Une transaction qui devrait permettre au joueur de rebondir après son flop londonien et aux dirigeants bianconeri de s'offrir un remplaçant de luxe. Car oui, c'est bien du banc de touche que risque de débuter la saison du rasta colombien.

"Je lis avec stupeur dans certains journaux italiens l'existence de personnages imaginaires et des agents associés à Cuadrado. Donc je pense qu'il est juste de clarifier la situation. Cuadrado est un joueur de Chelsea, fortement soutenu par Mourinho qui croit en lui. Juan est très bien à Londres et très susceptible de rester à Chelsea. D'autres équipes s'intéressent à lui, mais je le répète, Juan est un joueur de Chelsea." Quand Alessandro Lucci, l'agent de Juan Cuadrado, prononce ces mots dans les colonnes de TuttoMercato début juillet, on se doute que lui-même ne croit pas une seconde à ce qu'il raconte.

Et pour cause, en quatre mois dans la capitale anglaise, le Colombien de 27 ans n'a été titularisé qu'à quatre reprises par le Mou (dont deux sorties à la mi-temps) et n'a jamais inscrit le moindre but ni délivré la moindre passe décisive. Un fail, un vrai, surtout quand on sait que le joueur a été transféré de la Fiorentina à Chelsea pour quelque 35 millions d'euros le 2 février dernier. Barré par Hazard, Willian, Oscar et surtout Pedro qui vient de poser ses bagages, il semblait évident que le Colombien aux tresses folles n'allait pas s'éterniser sur les bords de la Tamise. Annoncé au Barça, puis à Manchester United l'été dernier, Juan Cuadrado revient finalement en Italie six mois après avoir quitté le pays et le club qui l'a vu éclore.

Viola, amour et jalousie


L'idylle entre la Juventus et l'ailier colombien ne date pas d'hier, ni même de mardi – jour de la signature du contrat. En réalité, Beppe Marotta et Fabio Paratici avaient déjà l'œil sur la pépite colombienne bien avant que Max Allegri ne prenne les rênes de la Vieille Dame. Impressionné par la seconde année florentine de Cuadrado (15 buts et 11 assists sur la saison 2013/2014), Antonio Conte soumet le nom du Colombien à ses dirigeants dès le printemps 2014. Le joueur étant toujours en co-propriété à cette période (50% Fiorentina, 50% Udinese), l'opération se complique et finit par ne rien donner, si ce n'est un rachat définitif de la formation viola en juin 2014 suivi d'une prolongation de contrat dans la foulée. La suite est bien connue. Conte démissionne, Allegri le remplace au pied levé, mais le staff bianconero n'abandonne pas son idée pour autant. Dragué par de nombreux clubs européens cet hiver, le joueur jette son dévolu sur Chelsea après avoir nié vouloir rejoindre…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant