Crue de la Seine et inondations : le point sur les perturbations

le , mis à jour le
1

Depuis le début de la semaine, de très grosses inondations, particulièrement  dans le Loiret, puis les crues exceptionnelles de la Seine et de quelques affluents comme le Loing ou l'Yonne perturbent durement la vie de milliers d'habitants d'Île-de-France, de Bourgogne et du Centre. Ce dimanche, l'heure est à la décrue dans le bassin parisien, l'onde arrivant progressivement sur la partie aval de la Seine et la Normandie.

 

Electricité, transports, chauffage : voici un point des perturbations des services liées à ce phénomène climatique d'une ampleur qui n'avait plus été connue dans la capitale depuis plus de trente ans.

RATP

 

Peu de perturbations dans le métro parisien. La station Cluny-La Sorbonne a rouvert sur la ligne 10. Le RER B dessert de nouveau la station Saint-Michel. Attention, sols et escaliers demeurent glissants. La ligne 4 ne marque en revanche toujours pas l'arrêt à la station Saint-Michel.

Transilien

 

Trois lignes de trains étaient coupées samedi en raison d'inondations: la ligne D entre Melun (Seine-et-Marne) et Corbeil (Essonne), la ligne R entre Moret (Seine-et-Marne) et Montargis (Loiret) via Nemours et enfin la ligne C dans Paris intra-muros entre Austerlitz et Javel.

En revanche, le trafic a repris samedi sur la ligne P en Seine-et-Marne entre Tournan et Coulommiers et dès vendredi sur la ligne N, suite à la menace d'un effondrement d'un mur à Meudon (Hauts-de-Seine) contenu par la SNCF.

 

Le trafic SNCF ne pourra revenir à la normale que la semaine prochaine, à partir de jeudi selon les déclarations de Guillaume Pépy. La circulation ferroviaire est en outre significativement perturbée par la grève qui continue avec, en moyenne, un tiers des Transiliens et des Intercités (aucun la nuit) assurés, et la moitié des TGV et des TER en circulation.

 

Selon nos informations, le taux de grévistes chez les conducteurs était samedi de 62 % et, chez les contrôleurs, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppsoft il y a 10 mois

    Payer le m² à un prix exorbitant pour en arriver à ça. Bravo...