Crowdfunding : aujourd'hui, le banquier, c'est vous !

le
0
Le Revenu Hebdo no 1328.(©Le Revenu)
Le Revenu Hebdo no 1328.(©Le Revenu)
◼ Une croissance très rapide dans les pays développés

Avec près de 9 milliards de dollars financés en Europe et aux États-Unis en 2014, le crowdfunding s’ancre dans le paysage du financement des entreprises et des ménages. Et ce n’est qu’un début. Car la croissance ne va pas faiblir, la projection atteignant près de 40 milliards de dollars de part et d’autre de l’Atlantique à l’horizon de 2016. Hors de portée ? Sûrement pas. 

Un marché potentiel de 3.000 milliards de dollars

Le potentiel du crowdfunding s’apprécie à l’aune des marchés auxquels il s’attaque. Dans une étude publiée en mars 2015, habilement titrée la «socialisation de la finance», Goldman Sachs évalue à 1.200 milliards de dollars le marché du crédit vers les PME aux États-Unis et à 1.800 milliards la production annuelle de crédit vers les ménages. Un beau terrain de chasse pour des pla­te­for­mes pressées de court-circuiter les établissements bancaires classiques.

Prosper et Lendingclub, les deux pionniers américains des prêts personnels de «pair à pair» créés en 2006 et 2007, n’affichent que 10 milliards de dollars de crédits octroyés cumulés. En France, Prêt d’Union, sur le créneau des prêts entre particuliers, a franchi l’an dernier le cap de 100 millions d’euros.

◼ Les prêteurs davantage taxés que les investisseurs

Si vous êtes prêteur, n’espérez aucun

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant