Croix gammée en primaire : un maire prêt à attaquer une institutrice

le
0
Une enseignante qui a fait dessiner des croix gammées à ses élèves va être entendue par l'inspection académique de Montpellier. Le maire, refusant que l'image de sa commune soit entachée, n'hésitera pas à porter plainte si «l'intention de nuire est prouvée».

Une enseignante de l'école primaire Louis Landier de la commune de Saint-Clément-de-Rivière, dans l'Hérault, a utilisé, vendredi dernier, une croix gammée pour illustrer son cours de géométrie. Après un exposé de deux élèves sur la Seconde guerre mondiale, la classe de CM2 s'est vue demandée de redessiner cette croix, symbole du nazisme. Jonathan, 10 ans, d'origine juive, a refusé de prendre part à l'activité. Un «acte de résistance», pour Sylvain Chlomik, vice-président du bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA). Selon lui, l'institutrice, qui remplace la directrice une fois par semaine, s'est alors rendu compte du malaise créé, a arraché les pages des cahiers où se trouvaient les dess...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant