Croissance : vers un léger mieux au premier trimestre 2016

le , mis à jour à 10:47
0
Croissance : vers un léger mieux au premier trimestre 2016
Croissance : vers un léger mieux au premier trimestre 2016

La croissance économique repart doucement en France. Selon les prévisions de la Banque de France, la croissance devrait légèrement accélérer pour atteindre 0,4% du PIB au premier trimestre 2016, contre 0,2% au quatrième trimestre 2015.

Pour fonder cette prévision, la Banque de France se base sur son enquête mensuelle auprès des entreprises. Une légère progression de l'activité est attendue en février par les chefs d'entreprise dans les secteurs de l'industrie, des services et du bâtiment. En janvier, déjà, la Banque centrale a enregistré une nette progression de la production industrielle et des livraisons. La bonne dynamique concerne surtout les secteurs de l'automobile, de l'industrie chimique et des équipements électriques. Autres signes positifs : le recours au travail temporaire s'est accéléré et le bâtiment a lui aussi connu une légère embellie.

Dans un autre registre, la Banque de France a recensé une baisse de 1,5% des défaillances d'entreprises à 62 329 entre le mois de novembre 2015 et novembre 2014. 

En revanche, le secteur du tourisme (hébergement et restauration) est toujours impacté par les attentats du 13 novembre.

Reste qu'il ne faut pas s'enflammer. «Pour février, les chefs d'entreprise prévoient une nouvelle progression de l'activité dans ces trois secteurs, mais à un rythme moins soutenu qu'en janvier», souligne la Banque de France. Pour créer des emplois, un taux de croissance de 1,5% est nécessaire. 

Or, si le gouvernement vise précisement une croissance de 1,5% sur l'ensemble de 2016, après 1,1% en 2015, la Commission européenne comme le FMI ont de leur côté revu à la baisse sa prévision pour l'Hexagone à 1,3% contre 1,4% en raison d'un essoufflement du rebond des exportations et une consommation des ménages moins dynamique que prévu. Selon Bruxelles, l'économie française devrait donc une nouvelle fois croître moins vite que celle de la zone euro (1,7%).

Les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant