Croissance : pourquoi les États-Unis décollent, et pas l'Europe

le
0
La confiance revient aux États-Unis, mais pas en zone euro. D'après l'OCDE, le PIB de la zone euro chutera de 0,6% en 2013, alors que la croissance américaine sera de 1,9% cette année et de 2,8% en 2014.

Dans la reprise, l'écart se creuse entre la zone euro et les États-Unis, d'après les nouvelles prévisions de croissance de l'OCDE. En 2013, la croissance américaine sera de 1,9%. C'est un peu moins bien que prévu, mais beaucoup mieux qu'en zone euro, où la récession sera de 0,6%, après deux premiers trimestres dans le rouge et une croissance nulle au troisième trimestre. La reprise européenne s'annonce poussive 0,4% au troisième trimestre et 0,7% en fin d'année contre 2,6% aux États-Unis.

Les prévisions de l'OCDE pour l a zone euro en 2013 sont plus pessimistes que celles de la Commission européenne qui prévoyait une chute de PIB de 0,4%, alors que le FMI annonçait un recul de 0,3%.

Pourquoi? Deux facteurs expliquent ce décalage transatlantique: le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant