Croissance nulle en France au deuxième trimestre

le
14
À cause de la faible croissance, le gouvernement ne devrait pas pouvoir respecter ses engagements en matière de déficit sur la scène européenne.
À cause de la faible croissance, le gouvernement ne devrait pas pouvoir respecter ses engagements en matière de déficit sur la scène européenne.

La France a vu son produit intérieur brut en volume stagner au deuxième trimestre, comme déjà au premier, a annoncé l'Insee jeudi, relevant que la quasi-totalité des moteurs de croissance était en panne. Cette croissance zéro au printemps s'explique en particulier par un nouveau recul de l'investissement des entreprises (- 0,8 % par rapport au premier trimestre) et par une contribution négative du commerce extérieur, qui a coûté 0,1 point de PIB sur la période. Seules la consommation des ménages (+ 0,5 %) et la dépense publique (+ 0,5 %) ont soutenu l'activité.

Révision des objectifs du gouvernement

Des chiffres qui ont poussé le gouvernement à revoir ses cibles de croissance et de déficit. La France connaîtra cette année une croissance "de l'ordre de 0,5 %", contre un objectif initial de 1 %, a estimé jeudi le ministre des Finances Michel Sapin dans une tribune publiée par Le Monde, ajoutant qu'il ne croyait pas pour 2015 à un chiffre "très supérieur à 1 %". La faible croissance conjuguée à une inflation peu vigoureuse se traduira par un déficit public "supérieur à 4 % du produit intérieur brut en 2014", a indiqué Michel Sapin, au lieu d'une prévision antérieure de 3,8 %. L'objectif d'un respect en 2015 de la limite européenne des 3 % s'en trouverait de fait compromis.

Michel Sapin appelle donc l'Europe à "adapter" les règles budgétaires et à renforcer l'action de la BCE pour lutter contre la morosité économique en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le jeudi 14 aout 2014 à 09:22

    c est eux qui sont nuls

  • fbordach le jeudi 14 aout 2014 à 09:05

    Merci qui? Surement pas sarkozy ou l'Europe mais bien les bréles au pouvoir depuis 2012!

  • gendrefr le jeudi 14 aout 2014 à 08:55

    quand on voit la concurrence asiatique à 200 euros/mois. le résultat ne se fait pas attendre.

  • M1765517 le jeudi 14 aout 2014 à 08:41

    j'ai vu sapin partir en scoot !

  • yoyo.34 le jeudi 14 aout 2014 à 08:32

    En plus les deux facteurs en soutien (consommation de trucs en majorité importés et plus de dépense publique) sont en réalité négatifs.

  • motupro le jeudi 14 aout 2014 à 08:26

    1: Ce qui nous arrive est parfaitement adapté à nous ( élection démocratique )2: La solution elle est en nous3: Et la solution c'est le niveau de maturité que l'on doit atteindre

  • frk987 le jeudi 14 aout 2014 à 08:22

    Croissance nulle en attendant la croissance négative en 2015....résultat normal d'une politique ubuesque.

  • onclecub le jeudi 14 aout 2014 à 08:13

    "On est nuls donc adaptez-vous à nous". Merci Sapin pour ce beau travail que tu accomplis avec tes petits camarades...

  • JODHY le jeudi 14 aout 2014 à 08:10

    "je la sent"...il devait parler d'autre choses que la croissance

  • brouxd le jeudi 14 aout 2014 à 08:05

    Comme si la BCE seule pouvait relancer la machine…Enfermée dans ses dogmes d'une protection sociale qui favorise le chômage à l'emploi, d'un droit du travail cadenassé et d'une fiscalité confiscatoire, comment voulez-vous que France donne envie aux entrepreneurs d'investir et de créer des emplois ?