Croissance nulle au premier trimestre : «Ce n'est pas grave», assure Michel Sapin

le
21
Croissance nulle au premier trimestre : «Ce n'est pas grave», assure Michel Sapin
Croissance nulle au premier trimestre : «Ce n'est pas grave», assure Michel Sapin

Tous les voyants économiques sont au rouge en ce début d'année et pourtant, Michel Sapin prétend que «ce n'est pas grave». Alors que l'INSEE vient d'annoncer que la croissance a été nulle au premier trimestre, contre une prévision de 0,1%, le ministre des Finances et des Comptes publics assure que cela «conforte toute la politique que nous menons aujourd'hui. Ce sont les chiffres du premier trimestre: c'est le moment où le président de la République, a dit on doit accélérer, on doit approfondir parce qu'on doit accélérer la croissance.» 0% de croissance, commente ce jeudi matin sur Europe 1, «c'était le chiffre auquel beaucoup d'observateurs pouvaient s'attendre.»

Moteur traditionnel de l'économie, la consommation des ménages a chuté (-0,5%) au premier trimestre, après +0,2 au dernier trimestre 2013. Autre mauvais indicateur : l'investissement des entreprises sur lequel compte beaucoup le gouvernement, n'a pas résisté, ressortant en baisse de 0,5% au premier trimestre, alors qu'il avait timidement redémarré fin 2013.

VIDEO. Croissance nulle au premier trimestre, selon l'Insee

«Les augmentations d'impôts, c'est terminé»

Pour le reste de l'année, Michel Sapin reste sur les prévisions du gouvernement, à savoir une évolution du PIB à 1%. «Nous sommes dans des chiffres qui sont parfaitement des objectifs raisonnables». C'est l'estimation sur laquelle l'équipe de Valls s'appuie pour atteindre 3% de déficit public en 2015. Mais une croissance à 1% «sera insuffisante» pour relancer véritablement l'économie, reconnaît malgré tout le ministre des Finances. «C'est pour ça qu'il faut réussir ce pacte de responsabilité», martèle-t-il. Un pacte que sera adopté sous peu «et mis en oeuvre immédiatement» promet-il encore sur Europe 1. 

Interrogés sur la pression fiscale, il l'assure : «Les augmentations d'impôts, c'est terminé.» La réduction du déficit se fera uniquement pas des réductions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le vendredi 16 mai 2014 à 10:04

    M2734309 +1 Aussi GROS et aussi C 0 N que son ami P 0 R C I N E T .

  • M2734309 le vendredi 16 mai 2014 à 09:02

    Quel gros c.on !

  • M1903733 le jeudi 15 mai 2014 à 20:14

    Surtout qu'on ne fasse pas mon cercueil dans ce sapin là, c'est de la mer...de

  • ch.orru le jeudi 15 mai 2014 à 15:00

    Lui par contre il prend des kilos.

  • M940878 le jeudi 15 mai 2014 à 14:58

    Rien n'est grave tant que la soupe est bonne

  • mjjmimi le jeudi 15 mai 2014 à 14:58

    Avec ce Sapin ça n'est pas noël!

  • g.dupuy le jeudi 15 mai 2014 à 14:57

    faire zero pour des nuls quoi de plus normal?

  • M940878 le jeudi 15 mai 2014 à 14:46

    comme dans le privé on devrait les rémunérer aux résultats avec des objectifs fixés sinon raust und schnell !

  • M5882290 le jeudi 15 mai 2014 à 14:44

    il est aussi brillant à l'économie qu'au ministére du travail...Affligeant et c'est parait-il l'élite du pays qui vient de l'ENA.

  • M940878 le jeudi 15 mai 2014 à 14:40

    un gros coup de pied au K.ul pour ces incapables profiteurs racketteurs voleurs menteurs