Croissance du secteur privé en France pour le 2e mois consécutif

le
3
CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ EN FRANCE POUR LE 2E MOIS CONSÉCUTIF
CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ EN FRANCE POUR LE 2E MOIS CONSÉCUTIF

PARIS (Reuters) - L'activité du secteur privé français a crû en mars pour le deuxième mois consécutif, la progression des services ralentissant par rapport à février tandis que le secteur manufacturier reculait un peu moins, selon la première version "flash" des indicateurs PMI de Markit publiés mardi.

L'indice du secteur des services est ressorti en baisse à 52,8, après 53,4 en février, ce qui constituait son plus haut depuis trois ans et demi. Il reste cependant au-dessus de la barre de 50, qui sépare croissance et contraction de l'activité, pour le second mois d'affilée.

L'indice du secteur manufacturier a progressé à 48,2 contre 47,6 en février mais reste sous la barre de 50, signalant une poursuite de la contraction sans pause depuis mai 2014.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un indice des services à 52,8 et un indice manufacturier à 48,5.

L'indice composite, qui regroupe des éléments des deux indices sectoriels, a reculé à 51,7 contre 52,2 en février, ce qui constituait son plus haut niveau depuis août 2011.

L'indice d'emploi du secteur privé est repassé au-dessus de la barre de 50 pour la première fois depuis octobre 2013, à 50,2, une légère croissance dans les services compensant une légère contraction dans le secteur manufacturier.

Selon Jack Kennedy, économiste chez Markit, ces données "suggèrent une croissance modeste du PIB au premier trimestre".

Chris Williamson, chef économiste de Markit, estime quant à lui que le fait de voir la France connaître sa plus forte expansion depuis la mi-2011 "donne un véritable espoir que la reprise dans la zone euro soit soutenable".

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR le mardi 24 mar 2015 à 10:48

    La france fait généreusement de la relance par le déficit, pour les autres pays européens et accessoirement le reste du monde en espérant que la reprise dans le reste du monde finisse par se faire sentir un jour en france.......

  • stchen91 le mardi 24 mar 2015 à 09:31

    Comment peut-on savoir que l'activité a crû en Mars alors que le mois n'est pas terminé ?!

  • M1628016 le mardi 24 mar 2015 à 09:26

    Et tout cela avec un déficit de 4,4% en 2014 4,4€ de déficit pour même pas 1€ de croissance. Rigolade.Les Allemands eux sont en VRAIE croissance avec un budget à l'équilibre pour 2015. C'est drole , on est assailli de bonne nouvelle entre les 2 tours des élections , on voudrai nous convaincre que le socialisme cela fonctionne qu'on ne si prendrait pas autrement.