Croissance des ventes au détail US ralentie en janvier (+0,1%)

le
0
RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE DES VENTES AU DÉTAIL AUX ÉTATS-UNIS EN JANVIER
RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE DES VENTES AU DÉTAIL AUX ÉTATS-UNIS EN JANVIER

WASHINGTON (Reuters) - La croissance des ventes au détail a sévèrement ralenti aux Etats-Unis en janvier, sous le coup des augmentations d'impôts et de la hausse des prix de l'essence qui ont freiné les dépenses des ménages.

Selon les chiffres publiés mercredi par le département du Commerce, les ventes au détail n'ont augmenté que de 0,1% le mois dernier, comme attendu par une majorité d'économistes, après une hausse de 0,5% (confirmé) en décembre.

En excluant les voitures, l'essence et les matériaux de production, la hausse ressort également à 0,1%, après +0,7% en décembre.

Les dépenses de consommation, qui comptent pour environ 70% de l'activité économique aux Etats-Unis, ont progressé à un rythme annuel de 2,2% au quatrième trimestre mais les économistes anticipent un ralentissement au début 2013 en raison de la flambée des prix à la pompe et des hausses des prélèvements obligatoires qui se font sentir sur les fiches de paie.

Les ventes de voitures ont diminué de 0,1% en janvier après une hausse de 1,2% en décembre. Hors automobile, les ventes au détail ont progressé de 0,2% après +0,3% le mois précédent.

En affinant les catégories, les chiffres sont contrastés.

Les ventes de prêt-à-porter ont diminué de 0,3% mais celles de matériaux de construction ont progressé d'autant, reflétant la meilleure santé du marché de l'immobilier.

Les ventes dans les restaurants et les bars sont restées inchangées mais celles d'articles de loisirs et de produits culturels ont augmenté de 0,6%.

Dans l'électronique grand public et l'électroménager, elles ont progressé de 0,2% mais les ventes d'ameublement ont reculé dans la même proportion.

Lucia Mutikani, Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant