Croissance : Bruxelles plus optimiste que Paris pour 2017

le
0
Le déficit français ne reviendra pas sous la barre des 3 % du PIB en 2017, comme Paris s'y est engagé, selon les dernières prévisions économiques de la Commission européenne.
Le déficit français ne reviendra pas sous la barre des 3 % du PIB en 2017, comme Paris s'y est engagé, selon les dernières prévisions économiques de la Commission européenne.

Dans ses nouvelles prévisions économiques présentées ce jeudi, la Commission européenne table sur un déficit français à 3,8 % cette année et 3,4 % en 2016. Ces chiffres sont quasiment en ligne avec les prévisions du gouvernement français à 3,8 % cette année et 3,3 % l'an prochain. Pour 2017, la Commission européenne prévoit un déficit de 3,3 %, au-dessus du fameux 3 % demandé, mais il s'agit d'une prévision qui ne tient pas compte de tous les futurs efforts qui seront contenus dans le budget 2017."Nous saluons l'engagement pris par le gouvernement français d'atteindre l'objectif fixé de porter le déficit en dessous des 3 % en 2017", a d'ailleurs précisé le vice-président de la Commission européenne en charge de l'euro, Valdis Dombrovskis, alors que la presse s'emballait sur le non-respect des engagements de l'Hexagone.Concernant la croissance, la France devrait enregistrer un PIB en hausse de 1,1 % cette année, 1,4 % en 2016 et 1,7 % en 2017. Paris table sur une croissance de 1,1 % cette année, 1,5 % en 2016 ainsi qu'en 2017.

Seule pierre dans le jardin du ministre des Finances Michel Sapin, Bruxelles juge ses efforts de réduction de déficit structurel, celui qui ne dépend pas de la croissance, insuffisants. En d'autres termes, si l'activité économique calait pour des raisons extérieures, Paris manquerait sa cible de réduction du déficit en 2017, après deux délais accordés par ses voisins européens.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant