Criterium du Dauphiné, Froome : «Une préparation parfaite pour le Tour de France»

le
0
Criterium du Dauphiné, Froome : «Une préparation parfaite pour le Tour de France»
Criterium du Dauphiné, Froome : «Une préparation parfaite pour le Tour de France»

Vainqueur de la dernière étape en  haut de la montée vers Valfréjus, Christopher Froome s'est imposé pour la deuxième fois dans le Critérium du Dauphiné. Comme il y a deux ans, il espère confirmer avec un nouveau succès dans le Tour de France qui débute le 4 juillet à Utrecht (Pays-Bas). 

Que représente cette victoire à l'arraché  ?

Christopher Froome. Le Dauphiné est une course importante à mes yeux, pas juste une préparation pour le Tour de France. Je voulais y jouer le général. La semaine a été contrastée. Les gars ont su réagir après le contre la montre par équipes après lequel on était très déçu. Ils ont su le faire de nouveau après la grande échappée de vendredi avec entre autres Nibali et Valverde. Depuis deux jours, ils ont été incroyables donc je suis très heureux pour l'équipe d'avoir remporté ce maillot jaune.

Où en êtes vous de votre préparation à moins de trois semaines du départ du Tour ?

Cette année, ma préparation a commencé plus lentement. J'en suis exactement où je dois en être. Ce Dauphiné a été parfait en terme de préparation pour le Tour. Il reste encore deux ou trois petites choses à régler. Je vais maintenant me reposer chez moi car je dois retrouver de la fraicheur mentale. C'est très important avant une course de trois semaines. J'irai aussi reconnaitre les étapes clés du Tour de France.

Quelles sont vos chance de victoire sur les Champs Elysées ?

C'est difficile à dire. Je suis en condition, je serai au meilleur de ce que je peux faire. Mes adversaires ? On les connait. Il y a Alberto Contador qui sort d'un Giro où il a été incroyable. Ce sera encore mon plus dangereux rival. Mais on ne peut pas ignorer Vincenzo Nibali. Il monte en puissance et il faudra aussi compter sur lui. Mais c'est difficile de dire qui sera présent sur le Tour, surtout avec la première semaine très dangereuse qui nous attend. Il faudra déjà y survivre.

VIDEO. La joie de Chris ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant