Cristiano Ronaldo Ballon d'Or 2013 : les Allemands ne disent pas merci

le
0
Cristiano Ronaldo Ballon d'Or 2013 : les Allemands ne disent pas merci
Cristiano Ronaldo Ballon d'Or 2013 : les Allemands ne disent pas merci

Cristiano Ronaldo a emporté le Ballon d'Or de l'émotion sans aucun doute. La déception de Franck Ribéry a été submergée par les larmes de CR7 au moment de recevoir le trophée tant convoité. En pleurs, le Portugais Cristiano Ronaldo, désigné Ballon d'Or 2013, a confié sa grande émotion et n'avoir «pas de mot» pour décrire ce qu'il ressentait.

«Il n'y a pas de mot pour décrire ce que je ressens», a commencé par déclarer Ronaldo avant de fondre en larmes quelques instants.

«Je suis très heureux, je voudrais remercier tous mes camarades de club et de sélection, toute ma famille dans la salle. Ceux qui me connaissent savent combien j'ai consenti de sacrifices pour gagner cette récompense», a repris le joueur du Real Madrid, qui devient le premier Portugais à recevoir deux fois le prestigieux trophée, après un premier sacre en 2008 sous les couleurs de Manchester United.

Sa compagne Irina Shayk, elle aussi était très émue .

Irina trop émue par Cristiano Ballon d'Or #BallondOr2013 pic.twitter.com/I3Oubqvx6z? Ronan Tésorière (@RonTesoriere) 13 Janvier 2014

Le joueur originaire de Madère, et formé au Sporting Portugal, a ensuite voulu rendre hommage à Eusebio, autre grand joueur portugais récemment disparu, ainsi qu'à Nelson Mandela. 

VIDEO. Cristiano Ronaldo Ballon d'Or 2014

Cristiano Ronaldo «Si on me l'a donné, c'est que je le méritais !»

Un peu plus tard le champion portugais a été plus à sa joie au micro de l'Equipe21 : «C'est une vague d'émotion, je me suis mis à pleurer, quand j'ai vu ma mère pleurer. Je suis tellement fier, je la partage avec mes coéquipiers de Madrid et avec les copains de la sélection. Si on me l'a donné, c'est que je le méritais ! Beaucoup d'émotions pour ce deuxième trophée, mon fils était là.» 

Very proud to win the Ballon d'Or for the second time, it means so much to me. I thank my teammates. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant