Crispation après des tirs d'obus syriens en Turquie

le
0
Cinq civils turcs ont été tués et plusieurs blessés mercredi dans une localité frontalière de la Syrie. En réponse, la Turquie a bombardé des cibles syriennes. Les condamnations tombent de toutes parts.

Le conflit syrien s'exporte à nouveau en Turquie. Cinq civils turcs ont été tués et plusieurs blessés mercredi dans une localité frontalière de Turquie par des obus tirés de Syrie, l'incident le plus grave entre les deux pays depuis la destruction d'un avion militaire turc par un missile syrien en juin. Selon la télévision turque, Ankara a immédiatement bombardé des cibles syriennes en riposte.

Ces tirs d'obus syriens, dont l'origine restait à déterminer, ont frappé le village d'Akçakale, juste en face du poste-frontière syrien de Tall al-Abyad qui a récemment été le théâtre d'intenses combats entre l'armée fidèle au président syrien Bachar el-Assad et les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL).

Selon le maire de la localité, Abdülhakim Ayhan cité par les télévisions turques, ce bombardement a provoqué la mort de cinq personnes, «une mère et ses quatre enfants», et a fait neuf blessés, également des civils.

Les images diffusées sur les chaînes de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant