Crise sociale : «Le monde entier a les yeux braqués sur nous»

le
2
Crise sociale : «Le monde entier a les yeux braqués sur nous»
Crise sociale : «Le monde entier a les yeux braqués sur nous»

Pour Marc Lhermitte, auteur du récent baromètre de l'attractivité 2016 réalisé par le cabinet d'audit Ernst & Young, un retour sinon au calme, du moins à la raison, est possible.

 

Les tensions actuelles mettent-elles en péril l'Euro 2016 et ses bénéfices espérés ?

Marc Lhermitte. Je crois que nous serons capables d'éviter le pire. Les gens en colère ne vont pas rentrer dans le rang — « rentrer dans le rang », c'est peut-être l'antidéfinition de la France —, mais mon expérience me laisse penser qu'il y aura, à défaut d'un retour au calme, un retour à la raison... au moins pour un temps donné. La France aime se faire des « coups de chaud » à l'approche de grands événements, elle réalisera cependant que les tensions actuelles ne sont pas à la hauteur des enjeux.

 

Le climat social dégradé peut-il décourager de futurs investisseurs étrangers ?

Si on met de côté l'éventualité dramatique d'un attentat pendant l'Euro — qui aurait des conséquences considérables à tous les niveaux —, les tensions d'aujourd'hui ne font qu'accentuer un défaut perçu de la France, son instabilité sociale. Le risque serait que les investisseurs, et les touristes, voient la France par une lorgnette déformante. Qu'ils aient l'image d'un pays immuablement bloqué par son corps syndical, ce qui n'est pas tout à fait la réalité des choses. Et qu'ils aient une vision exagérée de nos défauts... par ailleurs très élevés sur d'autres sujets — charges fiscales et coûts salariaux. Mais, pour l'instant, le mal n'est pas fait.

 

Si la France devait se résumer à un footballeur, pourrait-on la comparer à Eric Cantonna — capable de coups de génie, mais ombrageux, ingérable ?

Je préférerais comparer la France à un Blaise Matuidi ou à un Paul Pogba : hypersolide en défense — en ce moment, pour s'opposer au gouvernement ! — mais capable aussi, à condition qu'on la libère des boulets qu'elle traîne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 6 mois

    Le monde entier regarde le dernier pays communiste dans le monde libre, c'est-y pas beau !!!!!

  • awsdf il y a 6 mois

    Seul le dessin est à hurler de rire. Pour le reste c'est exact, on passe à nouveau pour un pays rétrograde, bloqué et ou les entrepreneurs sont pris à partis par des extrêmistes de tout bords.