Crise ouverte chez Fram

le
0
Les actionnaires familiaux du voyagiste ne parviennent pas à résoudre son impasse financière. Daniel Cohen, le dirigeant opérationnel nommé il y a seulement quatre mois, aurait été remercié.

Fram, le célèbre voyagiste basé à Toulouse, s'enfonce dans la crise. Un véritable psychodrame se serait noué ce jeudi à l'occasion de l'assemblée générale de l'entreprise familiale. Celle-ci est maintenant menacée de devoir déposer le bilan le 30 juin si elle ne réunit pas 10 millions d'euros - une véritable catastrophe pour un voyagiste à la veille de la saison d'été.

Les banques, contraintes de financer les pertes de Fram en attendant que l'entreprise soit en mesure de lever de l'argent frais, ont en effet demandé des garanties à ses actionnaires. C'est-à-dire à Georges Colson et Marie- Christine Chaubet, demi-frère et s½ur ennemis à la tête chacun de 40% du capital. Or, ces deux actionnaires auraient refusé d'apporter leurs titres en garantie du crédit, qui ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant