Crise : les entreprises sur le pied de guerre 

le
0
DOSSIER - Les patrons se mettent en situation d'affronter une rechute de l'activité, même quand ils ne la ressentent pas.

» Des baisses de prix pour soutenir la consommation

» Le relais des pays émergents

» Les banques se mettent au régime amaigrissant

» Automobile : priorité à la gestion des stocks

Est-ce que ça craque ? Plus que jamais, les entrepreneurs et patrons français ont au quotidien les yeux rivés sur les indicateurs propres à leur entreprise, du tiroir-caisse du distributeur au carnet de commandes de l'industriel, en passant par les réservations du tour-opérateur, tous surveillent comme le lait sur le feu les signaux d'un éventuel retournement. La Bourse est au rouge vif, la crise de la dette prend une tournure épidémique... les entreprises, elles, sentent ou pressentent que les mois à venir seront durs, voire très durs.

«La principale inquiétude porte sur la croissance économique, explique Philippe Waechter, directeur de la recherche économique de Natixis AM. Les indicateurs montrent un net ralentissement des commandes par rapport aux stocks.» La crise

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant