Crise : les banques françaises n'auront pas besoin de l'aide de l'État

le
0
Selon Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, les banques françaises devraient augmenter leurs fonds propres de 10 milliards d'euros au maximum.

Au lendemain du sommet de Bruxelles, les banques européennes font leurs comptes. Le besoin de recapitalisation du secteur, d'ici à fin juin 2012, a été évalué à un peu plus de 100 milliards d'euros par l'Autorité bancaire européenne.

En attendant la confirmation de ce montant, sans doute dès mercredi, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a dévoilé hier son estimation pour les établissements hexagonaux. Interrogé au micro de BFM , il a déclaré que «le chiffrage français sera de moins d'une dizaine de milliards d'euros. Quelque chose de parfaitement absorbable par les banques elles-mêmes.»

Dividendes et bonus revus à la baisse

Au premier semestre 2011, les cinq grandes banques françaises - BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole, BPCE et Crédit Mutuel CIC- ont dégagé 12,8 milliards d'euros de bénéfices. Les établissements consacreront une partie de ces résultats à l'augmentation de leurs fonds propres. Les distributions de divi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant