Crise grecque : Tsipras annonce la fermeture temporaire des banques

le , mis à jour à 22:33
74
Crise grecque : Tsipras annonce la fermeture temporaire des banques
Crise grecque : Tsipras annonce la fermeture temporaire des banques

L'état d'urgence financière est déclaré en Grèce. Alexis Tsipras, le Premier ministre, a annoncé à la télévision la fermeture temporaire des banques grecques et une limitation des retraits bancaires. S'il n'a pas précisé la durée de ces mesures radicales, les établissements devraient rester fermés jusqu'au 7 juillet, selon le ministère des Finances grec interrogé par le Figaro. Les retraits d'argent liquide devraient être limités à 60 euros.

Tsipras a également confirmé la mise en place d'un contrôle des capitaux, avant d'inviter la population à garder son sang-froid. «Les dépôts des citoyens dans les banques grecques sont absolument garantis», a-t-il certifié.

Ce week-end, un vent de panique a gagné le pays. Samedi, les ministres des finances de la zone euro ont refusé de prolonger le plan d'aide à la Grèce après le 30 juin. Conséquence : Athènes n'est pas en mesure de payer l'ardoise de 1,5 Mds€ qu'elle doit régler au FMI mardi.

Ce qui veut dire que la Grèce va se retrouver en défaut de paiement dans deux jours, première étape avant une sortie probable de la zone euro. Après des semaines de négociations infructueuses, l'Eurogroupe a mis fin de manière fracassante aux discussions parce que vendredi, Alexis Tsipras, le Premier ministre grec, a annoncé contre toute attente la tenue d'un référendum le 5 juillet sur le plan d'aide proposé par les créanciers (BCE, FMI, Commission européenne), qui prévoit plusieurs mesures d'économie et coupes budgétaires rejetées par le gouvernement grec.

Dans son allocution, Tsipras a redemandé à l'Union européenne et la à la BCE une extension du programme d'aide, «les seuls qui peuvent le plus rapidement possible, et même ce soir, renverser la décision de l'Eurogroupe et donner la possibilité à la BCE de rétablir le flux des liquidités des banques.» Dimanche soir, les files devant les distributeurs de billets n'ont cessé de grossir devant des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • anlupavi le lundi 29 juin 2015 à 20:32

    Le paiement en liquide interdit au-delà de 1 000 €" en Grèce !

  • mark92 le lundi 29 juin 2015 à 19:42

    Que Tsipras profite bien des avions gratos, des déjeuners à Bruxelles, des hôtels, des voitures avec chauffeurs, des bureaux mis à disposition. C'est bientôt fini. Mais on devrait retirer sur son compte en banque tous ces frais. Enfin si encore des banques en grèce le 6 juillet.

  • bignou56 le lundi 29 juin 2015 à 13:38

    Des garanties bancaires ? d'accord mais combien ? Supposons 100 000 euros par clients en France.Il existe 145 millions de clients en France (professionnel,particuliers et étrangers) donc impossible de satisfaire tous le monde

  • bignou56 le lundi 29 juin 2015 à 13:31

    Il n'existe pas de garantie des comptes nul part en France.Ceux qui l'affirme racontent des bêtises.

  • M2711013 le lundi 29 juin 2015 à 10:19

    Ah c'est bien.... gnan gnan gnan...

  • lsleleu le lundi 29 juin 2015 à 04:20

    Il est temps de mettre en place un contrôle des capitaux maintenant que tout a quitter la Grèce !

  • M3366730 le lundi 29 juin 2015 à 01:15

    Donc la BCE à déjà couvert les banques Grecques à hauteur de 89 milliards d'euros, comment se fait il que celles-ci n'ont aucune liquidités ou alors cela confirme que les Grecs ont de sacrés bas de laine sur place ou à l'étranger !!!! De fermer les banques cela les obligera à prendre dans ces bas de laine, une majorité de ces gens sont décidément indécrottables.

  • M2971476 le lundi 29 juin 2015 à 00:59

    BERG690, c'est une bonne idée ça, on n'y avait pas encore pensé: encore mieux si la Grèce et la Russie se rapprochent, ça fera une sanction de plus pour Poutine.

  • s.thual le lundi 29 juin 2015 à 00:28

    y atellelement de c,,,dites sur ce sujet tant de gens qui savent ,,enfin apres coup,,,et puis les rigolos qui se gaussent de la chute des banques de la bourse de l economie, mais sont souvent les premiers a tendre la main pour obtenir des aides,,, c en est ecoeurant ! ils se reconnaitront , enfin s ils en sont capable

  • mikkaela le dimanche 28 juin 2015 à 23:20

    il a raison car si l'hémorragie continue la situation va devenir très grave