Crise grecque : toujours pas d'accord, nouvelle réunion ce jeudi à Bruxelles

le , mis à jour à 23:57
0
Crise grecque : toujours pas d'accord, nouvelle réunion ce jeudi à Bruxelles
Crise grecque : toujours pas d'accord, nouvelle réunion ce jeudi à Bruxelles

La réunion des ministres des Finances de la zone euro consacrée à la Grèce a duré à peine une heure mercredi, sans qu'un accord ait été trouvé. Les négociations doivent reprendre jeudi à la mi-journée à Bruxelles, avant un sommet européen.

Une issue prévisible selon le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble qui avant la réunion soulignait que le «niveau de préparation» dans les négociations entre la Grèce et ses créanciers ne rendait «pas optimiste sur l'obtention d'un résultat» ce mercredi. Les négociations préalables entre le Premier ministre grec Alexis Tsipras et ses créanciers, l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) sont «difficiles», ont confié plusieurs sources.

La délégation grecque «ne peut pas être d'accord» avec les dernières propositions des créanciers, a indiqué mercredi soir une source gouvernementale à Athènes, tout en ajoutant que «les négociations continuaient à tous les niveaux» sur un accord sur la dette grecque. «La délégation grecque est venue discuter (à Bruxelles, ndlr) sur la base des propositions de lundi. Les institutions de leur côté ont soumis une nouvelle proposition qui pèse sur les employés et les retraités de manière injuste», «tout en proposant des mesures qui épargnent les plus riches», explique une source gouvernementale grecque estimant que «la délégation grecque ne peut pas être d'accord.»

VIDEO. Grèce: le ministre allemand des Finances "pas optimiste"

Marche arrière d'Athènes sur une mesure impopulaire

Athènes a retiré mercredi soir de sa liste de propositions aux créanciers une petite mesure sur les retraites, très impopulaire, promettant de la remplacer par une mesure financièrement équivalente, a expliqué un porte-parole du Premier ministre. Cette mesure proposait d'imposer une contribution santé de 5% sur les retraites complémentaires qui en étaient exemptées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant