Crise grecque : revivez les événements de la journée de mercredi

le , mis à jour le
262
Crise grecque : revivez les événements de la journée de mercredi
Crise grecque : revivez les événements de la journée de mercredi

Plus les jours passent, plus la situation s'aggrave en Grèce. Les banques resteront fermées au moins jusqu'à lundi. La situation économique des citoyens grecs est de plus en plus difficile à supporter. Des bonnes nouvelles sont toutefois venues rassurer l'Europe : après être arrivé à Bruxelles sans proposition de réformes écrites mardi soir, Alexis Tsipras a promis qu'il reviendrait jeudi avec des propositions de «réformes crédibles et concrètes». 

Un peu plus tard, son nouveau ministre des Finances, Euclide Tsakalotos, a assuré que des réformes fiscales et sur les retraites entreraient dans les négociations entre la Grèce et ses créanciers en vue d'obtenir un nouveau plan d'aide international. Une demande d'un tel plan a officiellement été faite ce jour et l'UE se donne jusqu'à dimanche pour y répondre. 

Si aucune solution n'est trouvée avant cette date, un pas de plus sera fait en direction d'une sortie de la Grèce de la zone euro. Pour la première fois mardi soir, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a avoué étudier toutes les hypothèses. Même la pire. Une sortie de l'euro que personne ne souhaite, ni en Grèce, ni en France. Prenant le contre-pied des Européens qui rejettent une telle option pour le moment, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a affirmé qu'une restructuration de la dette de la Grèce était «nécessaire».

Devant les députés français, Manuel Valls a assuré que «la France (ferait) tout pour que la Grèce reste au cœur de l'Europe», précisant qu'un «accord est à portée de main» et que «la dernière proposition grecque est équilibrée». Le Premier ministre français a souhaité rappeler l'importance qu'avait la Grèce dans la construction de l'Europe et que la France ne souhaitait pas la voir sortir de la zone euro. 

>> Suivez les événements de mercredi en direct >>

21h40. Les banques resteront fermées jusqu'à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frenchto le jeudi 9 juil 2015 à 16:05

    etrange

  • claloda le jeudi 9 juil 2015 à 15:01

    si on continue à leur prêter de l'argent il faut les mettre sous tutelle point barre !! les Obliger à faire ce que tout le monde dit depuis des années : faire rentrer l'impôt en taxant les armateurs, taxer l'egliise faire un cadastre, diminuer le nombre et les salaires/retraites des fonctionnaires, éradiquer l'argent liquide .. facile pourtant .. ils ont cas demander à la France passée maitre dans l'art de prendre de l'argent partout .. Bercy à Athènes ..au moins le fisc nous foutra la paix !!

  • kevin006 le jeudi 9 juil 2015 à 11:10

    la situation est triste pour la zone euro et moi en tant que français c'est surtout de venir en aide par de petits prêt ayant été un agent de la banque a la retraite, écrivez moi dans ma boite au cas je pourrai être utile pour vous. loinkevin@gmail.com vive la famille euro

  • stmaster le jeudi 9 juil 2015 à 10:31

    Nos amis britanniques doivent bien se marrer en contemplant ce boxon, eux qui profitent de l'UE sans en supporter les désavantages.

  • stmaster le jeudi 9 juil 2015 à 10:17

    et les memes taux de prélèvements sur les revenus des particuliers, ainsi que sur les sociétés, et le rapprochement des ratios salaires minimum/cout de la vie, afin d'éviter les exodes massifs de main d'oeuvre pas chère. Il en reste des choses à faire......

  • calippe3 le jeudi 9 juil 2015 à 10:06

    les réformes nécessaires pour imposer ceux qui ne paient pas et qui ont les moyens........ ....., les retraites à un âge de 61 minimum et ensuite on aide nous aussi on a des problèmes alors payer pour les autres qui ne change pas les règles non merci

  • stmaster le jeudi 9 juil 2015 à 10:01

    Sans jouer les oiseaux de mauvaise augure, la crise chinoise est en train de s'ajouter et de submerger la crise grecque.Attachez vos ceintures !

  • stmaster le jeudi 9 juil 2015 à 09:46

    pour que l'Union monétaire tienne, il faudrait harmoniser la fiscalité, les lois du travail, les retraites, la santé, et pas par le bas, mais cette tache titanesque, personne ne veut ne serait-ce qu'y songer.Voilà ce que serait la justice sociale.

  • jsrlak1 le jeudi 9 juil 2015 à 09:41

    A lire avant de faire du "paupérisme" en Grèce http://www.europe1.fr/economie/pourquoi-les-petits-etats-europeens-sont-intransigeants-avec-la-grece-1366142

  • jsrlak1 le jeudi 9 juil 2015 à 09:39

    Chiffres d’Eurostat. Le PIB par habitant oscille entre 10.600 et 13.100 euros dans les pays baltes, il atteint 17.000 euros en Grèce après déjà quatre années de crise. Et on va demander aux baltes de payer pour les grecs ??? c'est ça la justice sociale de nos hommes politiques ??????