Crise grecque : Merkel renvoie le SPD à ses responsabilités

le
0
À moins d'un mois des législatives, l'opposition espère profiter du débat sur la Grèce pour ébranler la chancelière, grande favorite.

Correspondant à Berlin

À qui envoyer l'addition? Attaquée par la gauche sur l'hypothèse d'un nouveau plan d'aide à Athènes et sur son coût pour le contribuable allemand, Angela Merkel a contre-attaqué mardi: l'entrée de la Grèce dans la zone euro était une décision «fondamentalement erronée», a-t-elle déclaré, en meeting à Rensburg, dans la région du Schleswig-Holstein. Cette décision ne date d'ailleurs pas de son mandat, mais de celui de son prédécesseur, a-t-elle ajouté: «Le chancelier Schröder a accueilli la Grèce (dans la zone euro) et assouplit le pacte de stabilité.» S'il faut payer, c'est le SPD qui sera responsable... Au moins politiquement.

Pour la candidate de la CDU, la critique est d'autant plus facile qu'elle est d'abord partie des rangs du SPD. «Accueillir la Grèce dans l'Union européenne é...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant