Crise grecque : la zone euro ne veut pas discuter avant le référendum

le , mis à jour à 00:45
118
Crise grecque : la zone euro ne veut pas discuter avant le référendum
Crise grecque : la zone euro ne veut pas discuter avant le référendum

Les ministres de la zone euro ont exclu mercredi toute discussion sur un nouveau plan d'aide pour la Grèce avant de connaître le résultat du référendum prévu dimanche. Ils s'étaient réunis dans la matinée pour examiner une nouvelle demande de soutien financier de la part d'Athènes, officiellement en défaut de paiement auprès du Fonds monétaire international depuis mardi minuit.

Dans un nouveau rebondissement, le gouvernement d'Alexis Tsipras a décidé de faire un pas vers ses créanciers. Il se dit prêt à accepter les dernières propositions mises sur la table pour obtenir un nouveau plan d'aide. Tout en demandant des aménagements. Mais il a confirmé que le scrutin aura bel et bien lieu dimanche lors de son adresse à la nation un peu plus tard dans la journée. Le Premier ministre maintient son appel à voter non .

Ce futur vote a de quoi donner des frissons à Bruxelles. Selon un dernier sondage, 46% des Grecs ont l'intention de voter «non» aux propositions des créanciers du pays. 37% seulement voteraient «oui»

>>>Retrouvez le fil des événements de mercredi

00h17. Christine Lagarde cherche toujours des «adultes dans la salle». La directrice du FMI le répète, comme à la mi-juin,dans un entretien à CNN : «Etant donné le niveau d'incertitude, de confusions et de constants mouvements, je pense qu'un peu plus de comportements adultes est encore nécessaire». Espérant «fortement» aplanir le différend, elle précise que la question grecque doit être résolue de manière «équitable» afin de ne pas donner l'impression aux Etats-membres du FMI que la Grèce a bénéficié d'un «traitement de faveur». «Le FMI est solide», assure t-elle.

23h24 : Moody's abaisse la note de la Grèce L'agence d'évaluation financière, pointant du doigt «le risque supplémentaire» que fait peser le référendum, notamment pour les créanciers privés (environ 30 milliards sur 280), a relégué la note du pays à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le jeudi 2 juil 2015 à 16:20

    Hollande va conclure 1 milliard d'euros de contrats avec ses anciens adversaires. Promesses de campagne. C'est ce qu'il coute chaque semaine à la France. 2400€/seconde

  • proni le jeudi 2 juil 2015 à 15:19

    vous parler de mauvais exemple si la Grèce sort de l'euro groupe mais si elle reste l'exemple est aussi mauvais ;cela signifierait que les nations peuvent faire ce qu'elles veulent ,ne pas rembourse les prêts, ne pas s'aligner sur les recommandations européennes (impôts,retraites etc...) et profiter cependant de tous les avantages

  • proni le jeudi 2 juil 2015 à 15:12

    ce référendum sera une bonne indication de ce que le PEUPLE Grec attend de la CE;si le peuple grec ne veut pas jouer le jeu ,c'est à dire se conformer à certaines règles essentielles à savoir prélever des impôts sur les riches pour rembourser ses dettes ,aligner les retaites sur les autres nations de l'UE etc ;; il faut qu'ils sortent en effet MAINTENANT de l'EU afin de ne pas s'enfoncer davantage dans la contradiction et position de profiteurs de l'UE

  • coffrefo le jeudi 2 juil 2015 à 12:36

    tsipasérieux , tsipasenaller !

  • lukefr le jeudi 2 juil 2015 à 11:52

    L'Euribor 6 mois a été en moyenne depuis sa création autour de 3%. avec un pic a 5% et les plus bas actuels a quasiment 0% donc je ne vois pas ou est l'usure Nervall.

  • nanard83 le jeudi 2 juil 2015 à 11:22

    Les grecs voteront NON , ils connaissent les faiblesses des européens ( des dirigeants )Alors l'UE re-négociera le lendemain en cédant peu à peu , on en a jusqu'à la fin de l'année

  • steimbcs le jeudi 2 juil 2015 à 10:05

    Il y a des personnes qui n'aiment pas COFINOGA !/?

  • MAUMIC le jeudi 2 juil 2015 à 07:16

    C'est une véritable mascarade. l'UE à raison de ne plus vouloir discuter

  • jbayart2 le jeudi 2 juil 2015 à 07:05

    Ecoutez les politiquesvoyons ou ils menent les peuplesqui payent les additions ???????monsieur hollande ou vous menez la france

  • M2061328 le jeudi 2 juil 2015 à 06:35

    Les faits d'aujourd'hui nous couterons cher à nous peuples européens à terme - en effet tout le monde est au garde à vous devant Merkel, et ça nous risquons de le payer cher à terme. L'Allemagne qui a la mémoire courte et seul Tsipras sait le rappeler - on a aussi essuyer les dettes de l'Allemagne a une époque - Maintenant si la Gréce sort du systéme, nous aurons la preuve que l'on peut sortir de la zone euro -