Crise grecque : Athènes va rendre sa copie à Bruxelles

le
0
Crise grecque : Athènes va rendre sa copie à Bruxelles
Crise grecque : Athènes va rendre sa copie à Bruxelles

Comment satisfaire les pays les plus exigeants sur la rigueur budgétaire comme Allemagne ou Espagne et essayer de respecter les promesses de campagne qui tournent le dos à l'austérité ? La question s'est posée une fois de plus ce lundi au gouvernement d'Alexis Tsipras, le leader du parti de gauche radicale Syriza, qui a remporté les élections législatives grecques du 25 janvier.

Vendredi, les ministres des Finances de la zone euro s'étaient mis d'accord avec leur homologue grec Yanis Varoufakis pour prolonger de quatre mois l'aide financière internationale nécessaire à la Grèce, si le nouveau gouvernement grec proposait un programme convaincant de réformes lundi avant minuit.

Mais le catalogue des propositions grecques a fait des allers-retours entre Bruxelles et Athènes toute la journée. Athènes ne rendra finalement ses propositions que mardi matin. Une conférence téléphonique était prévue dans l'après-midi entre les ministres de la zone euro, qui doivent ou non donner leur aval et feront fi de ce léger retard.

Parmi les mesures annoncées figurent toutes les annonces électorales de mesures sociales d'urgence pour aider les plus vulnérables, selon une source gouvernementale grecque. Il est notamment question de fourniture d'électricité gratuite à 300.000 familles dans le besoin, accès gratuit aux services de soins, distribution de coupons d'aides alimentaires et transport pour les plus modestes ainsi qu'un soutien financier spécifique aux retraités touchant de faibles pensions.

VIDEO. Grèce : accord sur la prolongation de l'aide financière

La lutte contre la corruption fait l'unanimité

Le volet structurel est plus consensuel avec un système fiscal «juste», la lutte contre l'évasion fiscale, la corruption, la contrebande d'essence et de cigarettes -qui devrait rapporter 2,3 milliards d'euros par an- et la «réorganisation de la fonction publique» pour diminuer la bureaucratie.

Le porte-parole du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant