Crise financière : les dirigeants européens sous pression

le
0
Nicolas Sarkozy s'est s'entretenu vendredi soir avec Angela Merkel, Silvio Berlusconi et José Luis Zapatero. La BCE pose ses conditions pour aider l'Italie.

Les dirigeants de la zone euro ont multiplié les échanges téléphoniques toute la journée de vendredi, sans parvenir à circonscrire l'incendie des marchés financiers. Les places boursières européennes ont enregistré une dixième séance consécutive de baisse, en dépit de statistiques sur l'emploi meilleures que prévu aux États-Unis.

La pression était à son comble vendredi soir sur Silvio Berlusconi, le premier ministre italien. Selon l'agence Reuters, la Banque centrale européenne lui aurait demandé de s'engager à mettre en œuvre des réformes budgétaires très rapidement, une condition sine qua non pour qu'elle rachète de la dette du Trésor italien. Il s'agirait notamment d'apporter un amendement à la Constitution italienne de façon et d'introduire une «règle d'or». Rome pourrait faire des annonces dans ce sens dès ce week-end, en échange de quoi la BCE interviendrait sur les marchés la semaine prochaine pour soutenir les bons du Trésor de l'Italie. Ces r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant