Crise en Bretagne : haro sur les travailleurs détachés ?

le
3
Le Parlement européen à Strasbourg.
Le Parlement européen à Strasbourg.

Vous avez aimé détester la "directive Frankenstein" et son "plombier polonais" ? Vous adorerez abhorrer la directive sur les travailleurs détachés. Pas un jour qui passe en France sans que cette loi européenne soit accusée de favoriser le dumping social, de créer du chômage et de faire monter le FN et les eurosceptiques dans les sondages. C'est le cas ces jours-ci en Bretagne, avec la fermeture d'abattoirs et de PME d'agroalimentaire.

La directive sur les travailleurs détachés est antérieure à la fameuse "directive Bolkestein". Conformément au principe fondateur de l'Europe de la libre circulation, celle-ci permet à un travailleur d'un pays de l'UE d'être détaché dans un autre État membre pour une durée limitée, à condition de bénéficier des mêmes minima sociaux que le travailleur dans le pays d'accueil - salaires, conditions de travail, etc. - et étant entendu que les cotisations sociales restent versées dans le pays d'origine. Salaires imbattables

Problème : le texte comporte des lacunes dans lesquelles se sont engouffrées nombre d'entreprises, notamment dans le secteur du bâtiment. "Cela donne lieu à un nombre croissant d'abus en France et dans d'autres pays, confie Michel Sapin au Point.fr. C'est extrêmement dommageable, d'abord pour les salariés, car quand les règles françaises ne sont pas respectées, les travailleurs sont exploités, travaillent plus que le temps prévu dans le contrat et pour un salaire moindre. C'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lhonderm le mercredi 16 oct 2013 à 19:27

    N'importe quoi ! Vraiment n'importe quoi ! Ils sont ou les plombiers polonais ? On est même pas sûr qu'ils existent, et si il existent, et bien ils amène leur valeur ajoutée.

  • gmailla7 le mercredi 16 oct 2013 à 18:14

    COMME NOS POLITICIENS DE MER........VIVE L'EUROPE

  • frgillon le mercredi 16 oct 2013 à 17:27

    Il faut reconnaître que les plombiers polonais travaillent bien et sont bien formés.