Crise du porc : les éleveurs appelés à converger vendredi vers Plérin

le , mis à jour le
39
Crise du porc : les éleveurs appelés à converger vendredi vers Plérin
Crise du porc : les éleveurs appelés à converger vendredi vers Plérin

La crise du porc, relancée lundi par la Cooperl et Bigard, deux industriels dénonçant le prix trop élevé qui leur était demandé depuis juin pour rémunérer les éleveurs de porcs, a pris davantage d'ampleur ce jeudi avec un nouveau boycott du marché du porc breton. Le président du Marché du porc breton (MPB) de Plérin, Daniel Picart, n'a pas écarté qu'une séance exceptionnelle puisse être organisée vendredi.

De leur côté, les éleveurs ont été appelés à converger vendredi matin à 10 heures au Marché du porc breton (MPB) à Plérin où s'établit habituellement le prix de référence national. Si aucune séance de cotation n'avait lieu, ils n'excluaient pas ensuite, parmi les possibilités, de se rendre à Rennes (lire encadré). Sans exclure des actions locales, le président de la FNSEA, Xavier Beulin, s'est néanmoins refusé à lancer un appel national à la mobilisation.

«La non cotation du marché de Plérin fait que le prix qui s'applique aujourd'hui est de 1,404 euro/kg», a souligné Stéphane Le Foll lors d'une conférence de presse ce jeudi après-midi. «1,40 euro/kg n'est pas un prix politique, a-t-il insisté en réponse aux critiques de certains industriels. Cela a été décidé avec l'ensemble des acteurs de la filière.»

Le ministre de l'Agriculture minimise l'importance du blocage du Marché du porc breton (MPB) de Plévin rappelant que les deux acheteurs «ne représentent que 30% des achats». Il assure que Bigard «s'était engagé à abattre 90 000 porcs par semaines» et que la Cooperl allait également procéder à des abattages, précisant qu'il rencontrera ces deux acteurs le semaine prochaine.

Enfin le ministre a défendu la législation française accusée selon lui à tort de «surtransposer» les normes européennes. Stéphane Le Foll dément le manque de compétitivité du porc français en rappelant les efforts consentis par l'Etat en exonérations de charges notamment via le pacte de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • squal72 le vendredi 14 aout 2015 à 04:51

    Cette Europe de financier aura notre peau !!! Les USA s'en frottent les mains de même que la Chine !!!Il serait temps de reprendre en main les affaires de la France !!! Un certain Général doit s'en retourner dans sa tombe !!!

  • quoa le vendredi 14 aout 2015 à 03:51

    c"est vrai c'est trés dur de rembourser les millions de panneaux solaires qu'ils ont installé sur leur divers batimentssi la viande est pas assez payée voyez dans les campagnes

  • squal72 le vendredi 14 aout 2015 à 03:47

    Ils se limitent à Rennes car en tracteur pas facile d'aller jusqu'à Paris !!! Des petits bras ces éleveurs !!!Un parisien ne sait pas ce qu'est un cochon !!! Allez un peu de courage, aller jusqu'à Paris avec vos tonnes à lisier et faites partager à nos élus la si bonne odeur de vos élevages !!!

  • 22329524 le vendredi 14 aout 2015 à 03:46

    1,40 €/kg me semble un Prix très bas comparé au Prix du Kg en Magasin ..... ?

  • s.thual le vendredi 14 aout 2015 à 01:15

    et ils vont y aller sur leurs tracteurs ou voitures etrangeres avec leur fringues made in china ou espagne en regardant leur tele made in coree et la piscine en kit de pologne ,,la fermeture des usines francaises ca leur parle ?cela les a t il emu ? alors qu ils s organisent pour que nous on ait pas du porc qui oscille entre 11 et 23 euros sur les marchés peut etre qu ares on ira plus dans les grandes surfaces ! car on a pas plus d aides eton est ponctionnes aussi de toutes parts

  • jean.coq le jeudi 13 aout 2015 à 19:59

    on se plaint de l'ingérence de l'État dans tout et en meme temps des qu'il y a un problème on fait appel à Matignon, Bercy, Elysée, etc. Totalement illogique.

  • jean.coq le jeudi 13 aout 2015 à 19:57

    meme si l'on peut faire une excellente cuisine avec du porc, il ne faut pas perdre de vue, que la consommation par habitant ira contamment en diminuant pour des raisons de santé personnelle (poids) et des raisons religieuses.

  • tmf43 le jeudi 13 aout 2015 à 19:45

    Puisque l'état veut aujourd'hui s'occuper de tout !

  • crcri87 le jeudi 13 aout 2015 à 19:42

    Pauvre Le Foll il a du trvail !! Ca allait si bien de blablater.La Gauche pendant des années aurait pu réfléchir un peu au problème.Les Bretons ont détruit des portiques, et maintenant on fait quoi ? Une diversification dans la confection de bonnets rouges ?

  • jean.coq le jeudi 13 aout 2015 à 19:41

    les "agro-turismi" en Italie rencontrent un franc succès. La cuisine italienne est différente de la cuisine francaise, mais les Italiens passent énormément de temps à table.