Crise du porc : le gouvernement défié, Le Foll annonce une table ronde

le , mis à jour à 00:54
57
Crise du porc : le gouvernement défié, Le Foll annonce une table ronde
Crise du porc : le gouvernement défié, Le Foll annonce une table ronde

«Chacun doit être mis, maintenant, devant ses responsabilités», a prévenu le ministre de l'Agriculture. En pleine crise du marché du porc en France, Stéphane Le Foll a annoncé ce mardi qu'une table ronde aurait lieu fin août avec tous les acteurs de la filière. Dans la foulée, le Premier ministre, Manuel Valls, a minimisé les conséquences de la décision de deux industriels majeurs de la transformation de viande, la Cooperl et Bigard/Socopa, de ne pas participer au Marché du Porc Breton (MPB) à Plérin (Côtes d'Armor). La FNSEA, premier syndicat agricole de France, a de son côté réclamé une «stratégie à 20 ans» pour sortir des turbulences à répétition dans l'élevage.

«Chacun a une part de responsabilité»

«Des efforts ont été fait par un grand nombre d'industriels», a assuré Stéphane Le Foll qui tente d'éteindre l'incendie. Depuis quelques temps, le courant ne passe plus du tout entre éleveurs, industriels et grande distribution. Lundi, la Cooperl et Bigard/Socopa ont cristallisé ces tensions en refusant d'acheter du cochon français qu'ils jugent trop cher - 25 centimes de plus au kilo - comparé à la viande allemande, belge ou hollandaise.

VIDEO. Le Foll : «Chacun a une part de responsabilité»

Après le retrait de ces deux gros acheteurs, le ministre de l'Agriculture a promis que «tout sera mis oeuvre» pour que les cotations du porc reprennent jeudi au marché au cadran de Plérin (Côtes d'Armor). «Ceux qui ont quitté le marché (lundi, ndlr) n'avaient pas sollicité les différents acteurs» pour tenter de trouver une solution à leurs problèmes, a-t-il regretté.

Toutefois, le Premier ministre, Manuel Valls, a vite minimisé l'impact d'une telle démarche. «Les responsables du marché du cadran ont décidé de ne pas ouvrir la séance. C'est le résultat d'une décision des professionnels bretons, ce n'est pas à ce stade représentatif de la situation nationale», a souhaité résumer le chef du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le jeudi 13 aout 2015 à 00:01

    pendant ce temps, c'est 3.5 euros le kilo en suisse et ils vendent en Russie ! MDR

  • M7403983 le mercredi 12 aout 2015 à 16:51

    Soit F083188, mais à conditions que la certification des produits soit au rendez-vous ! Si c'est comme en politique, il risque d'y avoir tromperie sur la marchandise !!!!

  • F083188 le mercredi 12 aout 2015 à 16:44

    Le libéralisme pour moi c'est que le consommateur ai le droit total et entier de gestion sur ce qu'il achète et ce qu'il mange, après ce sont que des considérations inutiles.

  • M7403983 le mercredi 12 aout 2015 à 16:44

    Ben, comme c'est curieux, lorsque la droite faisait quelque chose, c'était Hollande et le PS + PC qui lui tombait dessus !!!!! Aussi simple que cela effectivement.

  • roeli1 le mercredi 12 aout 2015 à 16:42

    M78543, n'importe quoi, les consommateurs regardent leur portefeuille et rien d'autre !

  • F083188 le mercredi 12 aout 2015 à 16:39

    Et maintenant si c’était le consommateur qui boycottait les centrales Cooperl et Bigard, comme ils abusent de leur position depuis fort longtemps, et que dans nos assiettes les produits ne cessent d’augmenter, alors que chez le producteur ils ne cessent de baisser !

  • M7097610 le mercredi 12 aout 2015 à 16:01

    si le gvt fait qqchose, la commission européenne lui tombe dessus pour entrave à la concurrence. c'est aussi simple que cela. L’organisation du marché ne peut se faire que dans le cadre d'une organisation commune de marché mais cette filière porc dominée par les bretons a toujours refusé cette organisation. Ils pensaient ruiner la concurrence grace aux aliments qui viennent dans les ports bretons des usa ou du brésil....maintenant ils ont trouvé plus forts qu'eux, ils pleurent

  • M7403983 le mercredi 12 aout 2015 à 15:57

    Je vais aller au marché, car chez CORA, le cerises viennent de .... Turquie !!!!!!!

  • CHANOMAR le mercredi 12 aout 2015 à 14:00

    Dans une exploitation porcine il y a plus de contrôleurs d état pour la pollution l ependage les boucles les contrôles sanitaires les normes d élevages les espaces les bâtiments la comptabilitée et d autres encore que de cochons dans l exploitation

  • 84188637 le mercredi 12 aout 2015 à 12:35

    le résultat du boycott des produits français par les russes et leurs amis !! faudrait peut être pas oublier que nous exportons plus que nous importons vers ce pays , alors quand les exportations baissent , ben ça fait bobo et nos agriculteurs n'aiment pas trop et pis c'est pas terminé !!!