Crise du lait : pourquoi ça va de mal en pis

le , mis à jour à 10:46
11
Crise du lait : pourquoi ça va de mal en pis
Crise du lait : pourquoi ça va de mal en pis

La colère gronde. Hier, peu avant minuit, 400 producteurs laitiers manifestaient devant le siège de Lactalis, près de Laval (Mayenne) et bloquaient avec une dizaine de tracteurs une des routes menant au site industriel. Les éleveurs qui ont appelé à faire durer le mouvement demandent des comptes au géant mondial du lait. En cause, des ventes à perte pour les producteurs et des prix d'achat les plus bas du marché français. Une situation d'urgence qui ne se résume pas à Lactalis et au marché hexagonal. Retour sur les raisons d'une crise européenne qui se durcit depuis deux ans.

Une demande mondiale en chute libre

La source du mal vient d'Asie. A partir de 2008, la Chine privilégie les produits laitiers importés après divers scandales autour de la production locale. L'empire du Milieu devient alors le premier pays importateur de lait au monde. Jusqu'en 2014... et la baisse de l'attrait des Chinois pour le lait. Tous les producteurs européens pâtissent dès lors de ce revers.

Quelques mois plus tard, nouveau coup dur. En réponse aux sanctions financières infligées par l'Union européenne (UE) à la Russie, à la suite du conflit ukrainien, Moscou impose un embargo sur l'ensemble des produits alimentaires européens le 6 août 2014. Avec cet acheteur en moins, les cours du lait chutent.

 

Une production européenne surabondante

Misant sur de nouveaux débouchés dans les pays émergents, l'UE supprime les quotas laitiers en avril 2015, outil qui régulait jusque-là la production européenne. « L'idée était de libéraliser le marché pour permettre aux éleveurs européens de produire plus pour conquérir ces nouveaux marchés », souligne Marion Cassagnou, experte au bureau d'analyse agricole Agritel.

Las, la demande mondiale se met à chuter alors que, dans le même temps, la production européenne explose. « Les exploitations laitières en France ont perdu 30 % de chiffre d'affaires entre 2014 et 2015 », ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot il y a 4 mois

    @Chanomar allez vous servir un verre de lait de vache fraichement tire directement dans la citerne . A mon avis vous recrachez tout sur vos chaussures. Il y a pas mal d'etapes de transformation (meme pour du lait bio) en plus du conditionnement, du transport et de la marge distributeur sur l'euro que vous payez.

  • dotcom1 il y a 4 mois

    Il y a trop d'offre et pas assez de demande, rien de bien sorcier.

  • tttt9 il y a 4 mois

    Je paye 1 litre de lait bio entre 1 Eur et 1.40 Eur.(j'essaye d'acheter bio et local)

  • CHANOMAR il y a 4 mois

    chercher l erreure un litre de lait acheter entre 25 ET 28 centime et revendu 83 centime en demi écrémé

  • borzeixa il y a 4 mois

    "Pourquoi ça va de mal en pis" parce qu’on est dirigé par des branquignoles.

  • merias il y a 4 mois

    Si vous aimez tant que cela le communisme, allez voir en Chine comme tout le monde mange à sa faim !!!L'économie de marché, c'est dur, certes, mais c'est la liberté d'entreprendre pour n'importe qui. Peut-être n'aimez-vous pas la liberté individuelle...

  • 31batso il y a 4 mois

    Voilà ce qui se passe à force de suivre aveuglément les conseils de l'UE et anglo-saxons de l'OTAN : les forces vives du pays, ceux qui produisent, se retrouvent avec des stocks qui leurs sont achetés au raz des pâquerettes. Vivement que la France retrouve sont indépendance, et tout se remettra en ordre, mais en attendant, faudra serrer les dents... Les conseillers ne sont pas les payeurs...

  • dratiser il y a 4 mois

    ceux qui pronent la loi des marches ne se vantent pas sur ce coup làpauvres agriculteurs qui pensent jouer dans la cour des grands et qui ne survivent que grace à l' UE quoiqu'ils en disent

  • M2687570 il y a 4 mois

    Personne n'a été pris en traitre par la disparition des quotas ! En plus, le lait sert surtout à faire grandir les veaux, pas anormal que la conso baisse chez les humains

  • freddech il y a 4 mois

    C'est là qu'on voit l'incompétence de tous ceux qui nous gouvernent ! Et personne dit rien, tout le monde suit comme un petit toutou.... Apparemment il y a une mutation génétique entre 1789 et aujourd'hui.....