Crise du lait : « grosse mobilisation » nationale dès lundi pour faire plier Lactalis

le
1
Des producteurs de lait lors d'une action dans un supermarché, à Louvroil (Nord), le 27 août.
Des producteurs de lait lors d'une action dans un supermarché, à Louvroil (Nord), le 27 août.

Les actions des agriculteurs en colère pourraient notamment se traduire par des manifestations autour de différents sites de production du géant des produits laitiers. La négociation sur le prix d’achat est au point mort.

Les syndicats agricoles ont décidé dimanche 28 août d’accentuer la pression sur Lactalis. « Après la déception de vendredi, une grosse mobilisation est en préparation dans l’ensemble des régions », a déclaré Xavier Beulin, président de la FNSEA, s’exprimant également au nom de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) et des Jeunes Agriculteurs (JA). Les représentants des agriculteurs tentent de forcer le géant laitier à remonter ses prix d’achat.

Quelques heures plus tôt, les trois organisations avaient annoncé dans un communiqué le lancement lundi d’« un mot d’ordre national pour aboutir à un accord avec Lactalis ». Une nouvelle réunion téléphonique doit avoir lieu lundi à midi « pour acter les différents rassemblements et sites qui feront l’objet d’actions », a détaillé M. Beulin, le patron de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA).

Les actions des agriculteurs en colère pourraient notamment se traduire par des manifestations autour de différents sites de production de Lactalis, et devraient débuter en fin de journée. Toutefois, certains producteurs ont décidé sans attendre d’aller faire des opérations de stickage des produits Lactalis dans certains points de vente et d’aller à la rencontre des consommateurs.

« Relation moyenâgeuse » « Nous sommes très déçus du comportement de Lactalis, qui se dit prêt à participer aux négociations, mais qui à côté de ça ne propose que des prix dérisoires », au regard des moyens dont il disp...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie il y a 6 mois

    Le responsable de la situation désastreuse de la compétitivité internationale des acteurs de notre économie est la surcharge qui pèse sur leur profitabilité résultant du coût du fonctionnement administrativo/politique de notre pays. Ce sont donc le gouvernement et les syndicats qui sont les causes du problème des agriculteurs Il y a beaucoup trop de charges