Crise des vocations dans l'enseignement

le
0
INFOGRAPHIE - Une campagne de communication est lancée mercredi pour attirer de nouvelles recrues. Le ministre Luc Chatel fait face aux critiques des syndicats, des associations de parents d'élèves et des maires.

Luc Chatel va lancer mercredi une campagne de publicité estimée à 1,3 million d'euros pour recruter des enseignants, qui, dans certaines disciplines scientifiques, notamment, se raréfient. Le métier de professeur est devenu une profession moins attirante pour les jeunes. Le nombre de personnes ayant présenté les concours de professeur a été divisé par deux en un an, selon une note du ministère. S'agit-il d'une baisse conjoncturelle, ou d'un vrai mouvement de désaffection?

La suppression de l'année de formation et les effectifs en baisse entament l'image de la profession, affirment les syndicats. Le bleu à l'âme des débutants tentés par une démission a été abondamment relayé. Au ministère, on considère néanmoins que la baisse des candidats aux concours reste ponctuelle, liée aux récents aménagements de la formation des enseignants. Le nombre de postes offerts ayant lui aussi diminué, le vivier de candidats reste par ailleurs très sélectif: de 18 à 22% d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant