Crise des migrants : la Turquie demande à l'UE 3 milliards d'euros supplémentaires

le , mis à jour le
1

Sans fournir de détails, le porte-parole d'Ahmet Davutoglu, Premier ministre turc, a annoncé ce lundi lors d'un sommet extraordinaire à Bruxelles avec les dirigeants européens qu'Ankara apportait une «nouvelle proposition» afin d'aider à régler la crise migratoire. «Nos partenaires ont de bonnes intentions et nous-mêmes avons de bonnes intentions et tout le monde veut une solution. Nous voulons trouver un terrain d'entente», a-t-il assuré.  Selon le président du Parlement européen Martin Schulz, la Turquie a en fait demandé à l'Union européenne trois milliards d'euros d'aide supplémentaire «d'ici 2018», afin d'augmenter sa coopération dans la crise migratoire pour tarir les flux de migrants.

«Les Turcs offrent davantage, ils demandent aussi davantage»

Cette proposition de la Turquie a été exposée aux 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne (UE) au cours d'un déjeuner de travail avec Ahmet Davutoglu. Les dirigeants européens doivent maintenant examiner ensemble les nouvelles idées d'Ankara avant de retrouver le Premier ministre turc pour un dîner, ce qui va prolonger le sommet au-delà de la durée prévue. Dans la soirée, l'Union européenne, par la voix du Premier ministre luxembourgeois, a finalement annoncé qu'elle se donnait se donne jusqu'à son prochain sommet, les 17 et 18 mars à Bruxelles, pour «affiner les détails» en vue d'un nouvel accord avec la Turquie pour stopper l'afflux de migrants.

VIDEO POUR COMPRENDRE. Les migrants et l'Europe en 5 questions

«Les Turcs offrent davantage, ils demandent aussi davantage. C'est plus ambitieux à tous égards», a commenté un haut responsable européen. Selon le Premier ministre irlandais Enda Kenny, l'une des demandes abordées par Ankara concerne l'accélération de la libéralisation des visas pour les ressortissants turcs voyageant au sein de l'UE.

Des contreparties substantielles déjà obtenues

La Turquie a conclu fin novembre un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.