Crise des migrants: 16 passeurs présumés arrêtés en Italie

le
0
    ROME, 31 mai (Reuters) - La police italienne a annoncé mardi 
avoir interpellé 16 passeurs présumés qui faisaient partie des 
centaines de migrants secourus la semaine dernière alors qu'ils 
tentaient la traversée de la Méditerranée entre la Libye et le 
sud de l'Italie. 
    La police de Catane indique dans un communiqué que les 
suspects ont été identifiés grâce aux témoignages de migrants 
après leur arrivée dans le port sicilien samedi. 
    Il s'agit d'un ressortissant gambien qui aurait été le 
capitaine d'un des bateaux naufragés et de 15 autres personnes 
qui auraient contribué à la marche du bateau et à la 
surveillance des migrants pendant la traversée. 
    Les 16 hommes faisaient partie d'un contingent de 860 
migrants secourus au cours de cinq opérations de sauvetage, a 
précisé la police pendant une conférence de presse. 
    Les migrants ont déclaré qu'avant d'entamer la traversée de 
la Méditerranée, ils avaient passé jusqu'à 45 jours dans un camp 
situé entre les villes de Sabratha et Zouwarah, dans l'ouest de 
la Libye, où ils n'étaient nourris qu'une fois par jour. 
    Selon leurs témoignages, les passeurs leur ont demandé entre 
500 et 1.000 euros pour embarquer sur le bateau mais ne leur ont 
pas donné de gilets de sauvetage, alors qu'eux-mêmes en 
portaient. 
     
 
 (Isla Binnie; Tangi Salaün pour le service français, édité par 
Jean-Philippe Lefief) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant