Crise des légumiers: "tous les jours on perd de l'argent"

le
0

Sous un beau de soleil, une hotte sur les épaules, Jean-Pierre Coroller, 57 ans, cueille des artichauts. L'image semble idyllique, mais cet exploitant du Nord-Finistère est formel: "tous les jours on perd de l'argent. ça ne peut plus durer!". Durée: 01:38

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant