Crise de l'euro : Berlin n'apportera pas un centime de plus

le
0
La chancelière Angela Merkel a déclaré devant les députés allemands que la participation du pays au mécanisme d'aide européen se limitera aux 211 milliards d'euros déjà prévus.

L'Allemagne n'ajoutera pas un centime de plus pour abonder le plan d'aide européen. Angela Merkel a assuré ce mercredi devant les députés que l'engagement de Berlin ne sera pas revu à la hausse lors du sommet des chefs d'État prévu ce mercredi à 18 heures. Les garanties totales apportées par l'Allemagne au Fonds européen de stabilité financière (FESF) ne dépasseront donc pas les 211 milliards d'euros déjà fixés lors des précédents sommets.

Angela Merkel a estimé qu'il fallait «remédier aux imperfections» de l'union monétaire européenne «maintenant ou jamais». Mais la chancelière s'est attachée à réduire les attentes à propos du Conseil de mercredi. «On ne peut pas s'attendre à ce que des solutions soient trouvées en une soirée», a-t-elle prévenu.

A plus long terme, «les observateurs internationaux ont besoin de savoir où l'Europe va, c'est pour cela que nous avons besoin de changer les traités. Il faut instaurer une culture de stabilité», a-t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant