Crise bancaire : Bruxelles vise bien les gros déposants

le
0
Le projet de directive européenne sur la résolution des crises bancaires est soumis aux ministres des Finances de l'Union européenne, réunis à Dublin. En cas de sauvetage bancaire, le texte envisage de mettre à contribution les dépôts supérieurs à 100.000 euros. L'objectif: épargner l'argent public et satisfaire Berlin.

De notre envoyé spécial à Dublin

L'Europe est pressée de recoller les pots cassés de la crise chypriote. L'union bancaire, dotée d'une vraie gardienne avec la Banque centrale européenne (BCE), d'une procédure unique de liquidation des banques et d'une garantie systématique des petits déposants, pourrait voir le jour d'ici deux ans et non plus en 2018, d'après un calendrier discuté vendredi à Dublin par les vingt-sept ministres des Finances.

L'improvisation du sauvetage chypriote et la révolte des petits déposants de l'île ont déjà convaincu Bruxelles d'accélérer son calendrier: «Nous voulons une mobilisation forte et rapide...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant